LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'expertise scientifique peut-elle être indépendante ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Expertise par Kexino - Image Flickr - CC
Expertise par Kexino - Image Flickr - CC Crédits : Kexino

Qu’il s’agisse de l’affaire du Mediator, du réchauffement climatique, des ondes électromagnétiques, de la vaccination contre la grippe H1N1, du nucléaire, des OGM ou des nanotechnologies, tous les débats scientifiques qui concernent la société se focalisent sur un individu : l’expert. Or, depuis quelques années, ce dernier fait l’objet de tous les soupçons, de toutes les critiques. On lui reproche tantôt ses erreurs de prévision, tantôt de ne pas prendre clairement parti. Tantôt, et de plus en plus souvent, on l’accuse de ne pas être indépendant des entreprises ou des lobbies intervenant dans son domaine d’expertise. La situation s’est tellement dégradée que l’on en vient à se poser la question de la possibilité même d’une expertise indépendante.

Or, l’expertise scientifique indépendante est plus que jamais nécessaire. Le délai entre certaines découvertes et leurs applications dans la société se réduit au point que la réflexion et l’analyse sont parfois oubliées. Les tensions grandissantes entre la science et la société exacerbent les attentes d’une expertise qui « dise la vérité ». Les hommes politiques s’appuient également de plus en plus sur les experts. Ils demandent des réponses claires à des questions complexes afin de prendre des décisions ou de légiférer. Dans le même temps, ils exhortent les scientifiques à chercher une part croissante des financements de leurs laboratoires auprès des entreprises afin d’alléger la charge de l’Etat. Parallèlement, les lobbies industriels sont devenus de plus en plus puissants et présents aussi bien dans les ministères qu’à Bruxelles. Les questions de santé et d’environnement, par exemple, se retrouvent ainsi en grand danger de ne plus être gouvernés en fonction de l’intérêt général mais au profit d’intérêts particuliers.

Les agences et les autorités indépendantes qui se multiplient sont-elles le signe d’une prise de conscience de la nécessité d’une expertise indépendante ou bien sont-elles le symptôme de la difficulté à la réaliser ?

Comment un scientifique peut-il se transformer en expert ? Lui qui travaille dans le doute et la remise en question du savoir établi est-il en mesure de « dire le vrai » à un moment donné ?

La question du financement par l’Etat de structures d’expertises n’est-elle pas au centre du problème ?

La recherche des conflits d’intérêt ne va-t-elle pas conduire à soumettre les experts potentiels à de véritables enquêtes policières ?

Expertise
Expertise Crédits : Radio France

Invités: Catherine Bréchignac, physicienne spécialiste des nanoparticules, médaille d'argent du CNRS, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences,

Roland Desbordes, physicien et président de la Criirad,

Philippe Even , médecin, Professeur émérite à l'Université Paris Descartes, président de l'Institut Necker

Marc Mortureux , directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation de l’environnement et du travail (Anses)

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......