LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Pourquoi les glaces polaires fondent-elles si vite ?

57 min
À retrouver dans l'émission

La fonte des glaces en été sur les côtes de l'île Devon en Nunavut, au Canada
La fonte des glaces en été sur les côtes de l'île Devon en Nunavut, au Canada
La fonte des glaces en été sur les côtes de l'île Devon en Nunavut, au Canada ©Alex Gardner En six ans, entre 2004 et 2009, la fonte des glaces des îles de l’archipel arctique canadien - on en compte environ 30 000 -, aurait provoqué une hausse du niveau des océans sur Terre de 1 mm. Ce résultat obtenu par un chercheur de l’Université du Michigan, Alex Gardner, a été publié le 20 avril 2011 dans la revue *Nature* . Un travail exemplaire des surprises que réserve l’étude la fonte des glaces polaires sous l’effet de l’augmentation de la température du globe, le fameux réchauffement climatique. Dans son dernier rapport en date, en 2007, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, le GIEC, notait que, je cite, « les températures moyennes arctiques ont crû deux fois plus vite que la moyenne mondiale au cours des cent dernières années », fin de citation. Ainsi, les climatologues sont confrontés à un phénomène aussi mystérieux que critique puisqu’il influence directement le niveau des océans de la planète. Dans le même rapport de 2007, le GIEC note que le niveau mondial de la mer s’est élevé à la vitesse moyenne de 1,8 mm par an entre 1961 et 2003. Mais entre 1993 et 2003, cette vitesse est passée à 3,1 mm par an. Les experts du climat avouent ignorer si cette accélération résulte d’une variabilité décennale ou si elle s’inscrit dans une tendance à long terme. Ce qui est certain, c’est que la vitesse de l’augmentation du niveau des mers s’accroît. Certains avancent aujourd’hui une valeur de 3,3 mm par an. Pour l’ensemble du XXe siècle, ce phénomène a provoqué une montée du niveau mondial de 0,17 mètre. Si la vitesse actuelle se maintenait pendant tous le XXIe siècle, l’augmentation totale serait 0,33 mètre, soit près du double de celle du XXe siècle. Mais si la fonte des glaces continue à accélérer…
Un couloir dû à la fonte des glaces dans le glacier Belcher (Ile Devon, Nunavut, Canada)
Un couloir dû à la fonte des glaces dans le glacier Belcher (Ile Devon, Nunavut, Canada)
Un couloir dû à la fonte des glaces dans le glacier Belcher (Ile Devon, Nunavut, Canada) ©Angus Duncan - Comment expliquer l’augmentation plus forte que sur le reste de la planète de la température arctique ? Qu’en est-il en antarctique ? - Quelle est la contribution de la fonte des glaces polaires à l’augmentation du niveau mondial des mers ? - Quand peut-on espérer prédire avec plus de précision l’ampleur de ce phénomène en 2100 ? - Quelle seront les conséquences de l’élévation du niveau des mers sur la géographie des terres émergées de la planète et quelle population sera concernée ? **Invités:** **Jean-Claude Gascard** , directeur de recherche émérite au CNRS, coordinateur principal d’ACCESS, **Frédérique Rémy** , glaciologue, directrice de recherche CNRS, auteur de *Histoire de la glaciologie * (Vuibert, 2010), **Anny Cazenave** , Chercheur au laboratoire d'Études en géophysique et océanographie spatiales **(Legos)** et ingénieur du Cnes
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......