LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Quel avenir pour les maths ?

1h
À retrouver dans l'émission

Fait exceptionnel dans les médias, à la Une du journal Le Monde du 5 décembre 2009, on pouvait lire ce titre : « Les mathématiques sont partout, mais où sont passés les jeunes mathématiciens ? ». L'article de Stéphane Foucart relatait ainsi l'inquiétude de la communauté des quelque 6000 mathématiciens français lors du colloque Maths A venir 2009 qui s'est tenu à Paris les 1er et 2 décembre 2009. Il faut dire que le paradoxe est frappant. Pendant plusieurs décennies les mathématiques ont été utilisées comme l'instrument privilégié de sélection des meilleurs cerveaux de nos écoles. Aujourd'hui, la numérisation généralisée les introduit partout dans notre vie quotidienne, de l'ordinateur au téléphone en passant par l'appareil photo ou vidéo, la musique et le cinéma. Au moment même où les mathématiques semblent triompher, voilà qu'elles ne suscitent plus autant de vocation... Cette situation des mathématiques semblent s'inscrire dans le phénomène plus large dit de la désaffection des jeunes pour les matières scientifiques. Une tendance d'autant plus préoccupante que s'annonce une vague importante de départs à la retraite des scientifiques au cours des dix prochaines années. La France ne semble pas épargnée alors même qu'elle figure parmi les tout premiers pays dans cette discipline. On peut donc s'interroger sur cette érosion des vocations de mathématiciens français au moment où la Chine, elle, investit massivement dans la recherche fondamentale, comme le remarque Jean-Pierre Bourguignon, mathématicien et directeur de l'Institut des hautes études scientifiques, l'IHES de Bures-sur-Yvette, dans un entretien publié dans le numéro de janvier du magazine Science & Avenir , notre partenaire pour cette émission. Quelle place occupent aujourd'hui les mathématiques dans notre vie quotidienne ? Leur importance n'est-elle pas devenue excessive, au détriment d'autres dimensions ? De ce fait, les mathématiques ne sont-elles pas victimes de leur succès ? Mais peut-être aussi de leurs échecs, comme dans le cas des prévisions financières qui ont conduit à la dernière crise bancaire ? Pourquoi les jeunes se détournent-ils de cette discipline essentielle ? Comment rendre plus attractives ces maths qui jouent un rôle central dans la recherche fondamentale ? Partenariat Sciences et Avenir

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......