LE DIRECT

Quelle durée de vie pour l'archivage numérique ?

1h
À retrouver dans l'émission

Le disque compact, le CD, inventé en 1979.
Le disque compact, le CD, inventé en 1979.
Le disque compact, le CD, inventé en 1979. © DR Selon le cabinet d'études Infotrends, le nombre total d'images numériques enregistrées dans le monde depuis que cette technologie existe atteignait l'an dernier les 180 milliards. Et il devrait bondir à 347 milliards d'ici 2012. Soit presque un doublement en quatre ans. Et il ne s'agit là que des images. Il faut y rajouter le texte, le son et la vidéo. Car aujourd'hui, tout est devenu numérique. Même la télévision. Et bientôt la radio. Cette conversion généralisée à la forme issue de l'informatique a posé un problème important aux organismes chargés de conserver la mémoire officielle de l'activité humaine. En quelques années, le métier des grandes bibliothèques et autres banques d'images, de musique ou de films a radicalement changé. Il ne s'agit plus de conserver du papier, des pellicules, des disques en vinyle ou des bandes magnétiques mais bien des « données ». C'est-à-dire des suites de 0 et de 1. Comment stocker de telles informations immatérielles ? Bien sûr, l'industrie a créé des supports bien matériels pour y graver la mémoire numérique. Le plus populaire a été inventé il y a tout juste 30 ans, en 1979. Il s'agit du fameux disque compact audio, le célèbre CD. Une petite galette de 12 cm de diamètre pour 1,2 mm d'épaisseur qui a donné naissance au DVD en 1995 et au Blu-Ray en 2006-2007. Soit une capacité de stockage multipliée par près de 40 en moins de 30 ans. Ce support ainsi que d'autres comme les disques durs ou les mémoires flash servent aujourd'hui à archiver des quantités astronomiques de données numériques produites dans le monde entier. Mais pour combien de temps ? Une question presque saugrenue tant les supports d'information numériques semblent éternels... Et pourtant, fin 2007, un scientifique du CNRS, Franck Laloë, a tiré le signal d'alarme dans le magazine *Pour la Science* puis dans le journal *Le Monde * . La durée de vie des supports numériques serait bien plus courte qu'on ne l'imaginait. Pas plus de dix ans, selon lui. Comment les professionnels de l'archivage, mais également le grand public, vont-ils pouvoir, dans ces conditions, transmettre notre mémoire numérique aux générations futures ?
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......