LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Quelles réformes à la suite des Assises de la recherche?

58 min
À retrouver dans l'émission

Lancement des Assises de la recherche par la ministre Geneviève Fioraso, le 11 juillet 2012
Lancement des Assises de la recherche par la ministre Geneviève Fioraso, le 11 juillet 2012

Le 17 décembre 2012, c'est-à-dire lundi dernier, le rapport concluant les Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche a été remis au président de la République, François hollande, par son rapporteur général, Vincent Berger. Il revient désormais à Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche de préparer un projet de loi pour la fin du mois de janvier 2013 dans l’optique d’une présentation au Conseil des ministres en mars 2013. Nous sommes donc en marche pour une nouvelle loi dans ce domaine, dix ans après le mouvement de révolte des chercheurs baptisé « Sauvons la recherche ». Ce mouvement avait conduit le gouvernement de l’époque, après un changement de ministre, à une augmentation conséquente du budget de la recherche français. En échange, une nouvelle agence nationale de la recherche, l’ANR, a été créée, suivie, en 2007 par l’Agence d'Evaluation de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur (AERES). Récemment, une réforme, contestée, a institué l’indépendance des universités vis-à-vis du ministère.

Le retour de la gauche au pouvoir, en mai 2012, a conduit le nouveau gouvernement à lancer ces Assises de la recherche qui ont permis d’élaborer pas moins de 132 propositions dont 20 concernent directement la recherche. Et l’on retrouve les grandes problématiques qui hantent la recherche française depuis des décennies : sa complexité avec sa répartition en quatre univers, le CNRS, les grands organismes, les entreprises et les universités, une part du PIB encore très éloignée de l’objectif des 3%, une recherche privée trop faible, des financement si compliqués qu’ils empêchent les directeurs de laboratoire de faire… de la recherche…

Quelles sont les principales propositions de réforme de la recherche française issues des Assises de la recherche ?

Comment, par exemple, simplifier l’organisation actuelle dont la complexité est devenue un fardeau qui stérilise une partie du potentiel créatif des chercheurs ? La France a-t-elle les moyens d’augmenter la part de son PIB consacré à la recherche en particulier en stimulant celle des entreprises privées ?

Quel rôle jouera l’Agence nationale de la recherche à l’avenir ?

Faut-il conserver la scission entre les chercheurs purs du CNRS et les enseignants-chercheurs des universités ?

Intervenants
  • Administrateur général de Grenoble INP (Institut polytechnique de Grenoble).
  • Doctorante en science politique et représentante des étudiants au Conseil économique, social et environnemental
  • président de l'université Paris Diderot - Paris 7 et rapporteur général des Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche.
  • Président-directeur général du CNRS.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......