LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

A quoi serviront les nanomachines ?

57 min
À retrouver dans l'émission

Un engrenage molaculaire  - Souce : CEMES
Un engrenage molaculaire - Souce : CEMES

A la Une de l’édition de septembre du magazine Science et Vie on trouve les nanomachines, prêtes pour la révolution industrielle. Après les exploits de la mécanique qui a permis de construire des trains, des voitures, des avions et des fusées et de la microélectronique à la base des ordinateurs, voici donc les nanomachines. Il ne s’agit de rien d’autre que de fabriquer des mécanismes à l’aide des composants de la matière, c'est-à-dire les atomes et les molécules. Une mécanique de l’invisible, donc, qui suscite rêves et cauchemars bien avant d’exister. Dès 1986, l’ingénieur américain Eric Drexler publie un ouvrage intitulé « Les moteurs de la création, l’arrivée de l’ère de la nanotechnologie » qui fait grand bruit. Le diplômé du MIT y décrit la fameuse gelée grise constituée de nanomécanismes capables de se dupliquer et il envisage la situation où ces nano-objets échappent au contrôle des humains.

Science et Vie - Septembre 2012
Science et Vie - Septembre 2012

Le livre de Drexler, malgré son caractère de science fiction apocalyptique, a fortement marqué les esprits et durablement associé les nanotechnologues à des apprenti-sorciers. Du coup, il s’agit probablement de la toute première technologie qui provoque autant d’espoirs que de terreurs avant même d’exister. Avec, de plus, l’utilisation du terme nano à toutes les sauces. Les nanomachines ont l’avantage d’échapper à cette dispersion. Nous allons donc parler aujourd’hui de véritable nanotechnologie. Celle qui promet de fabriquer des engrenages, des roues, des poulies ou des pinces avec des molécules. De quoi nous plonger dans cet univers de l’infiniment petit qui fascine autant que l’autre, celui du cosmos. A la différence près que le nanomonde, lui, est accessible. Les chercheurs nous invitent à l’explorer.

Comment définir précisément ce que sont et seront les manomachines ?

Quels problèmes particuliers pose leur fabrication et à quoi ressembleront les usines qui les produiront ?

Que peut-on en attendre concrètement ?

Comment pourrons-nous utiliser des machines invisibles ?

Quels risques sont associés à la diffusion de tels mécanismes dans la nature ?

Invités:

Christian Joachim , directeur du Groupe des nanosciences du Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales au CNRS, le CEMES à Toulouse, auteur, avec Laurence Piévert de "Nanoscience: la révolution invisible paru en 2008 au Seuil. .

François Lassagne , rédacteur en chef adjoint du magazine Science et vie qui a superviser le dossier nanomachines publié dans le numéro de septembre du magazine, Louis Laurent , directeur « recherche et veille » à l’Anses (Agence Nationale de Sécurité sanitaire), auteur de « Nanotechnologies, les nanos vont-elles changer notre vie ? », paru en 2007 chez Gecko Editions

Intervenants
  • Rédacteur en chef adjoint du magazine Science et vie
  • a écrit plusieurs livres et articles sur les thème des nanosciences et des nanotechnologies. Il est aujourd’hui directeur « recherche et veille » à l’Anses (Agence Nationale de Sécurité sanitaire).
  • Groupe nanosciences & Pico-Lab du Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (CNRS).
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......