LE DIRECT

Rapport du GIEC: Comment expliquer la stagnation actuelle du réchauffement climatique ?

55 min
À retrouver dans l'émission

Vue de l'Arctique - via Flickr
Vue de l'Arctique - via Flickr Crédits : Flickr

Le rapport qui vient d’être publié émane du groupe de travail n°1 du Giec qui est en charge de l’analyse de la physique du changement climatique. Il s’agit donc du volet scientifique du document final qui intègrera le chapitre du groupe de travail n°2 concernant les impacts, la vulnérabilité et l’adaptation climatique ainsi que celui du groupe de travail n°3 qui étudie les moyens d’atténuer le changement climatique. Les deux volets suivant seront publiés au printemps prochain et le rapport de synthèse est annoncé pour fin octobre 2014. Je vous rappelle que le GIEC ne réalise lui-même aucun travail de recherche sur le climat. Le cinquième rapport scientifique qui vient d’être rendu public constitue la synthèse de 600 articles publiés par 290 auteurs provenant de 32 pays et étudiés par 50 relecteurs. Il a pour objectif de mettre à jour le contenu de son quatrième rapport dont la synthèse date de 2007.

Le GIEC soutient que la principale cause du réchauffement climatique observé depuis la seconde moitié du 20ème siècle est l’activité humaine. Pour les experts du climat, les émissions de gaz carbonique dans l’atmosphère terrestre provoquent une augmentation de l’effet de serre, un forçage radiatif selon l’expression scientifique, qui engendre un réchauffement de la surface de la Terre. Avec de multiples conséquences comme la fonte des glace aux pôles et la montée du niveau des mers ou l’augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes comme les tempêtes et les sècheresses.

Six ans après la publication du quatrième rapport du GIEC, quelles sont les évolutions notables que révèlent le cinquième rapport scientifique ?

Pendant cette période, un phénomène nouveau est apparu avec la quasi stagnation de la température moyenne du globe depuis 1998. Comment le GIEC l’explique-t-il ?

Quelles sont les nouvelles projections des experts sur l’augmentation de température d’ici 2100 ainsi que sur le niveau des mers et les phénomènes extrêmes ?

Intervenants
  • Chercheur CNRS au Laboratoire de Météorologie Dynamique
  • Professeur émérite de l'université de Tours, auteur de "L'innocence du carbone" Ed.Albin Michel
  • chercheur au CNRS en météorologie au laboratoire des sciences du climat et de l'environnement. Ses domaines de recherche sont l'étude de l'atmosphère, des événements extrêmes et de la pollution atmosphérique
  • physicien ancien Professeur à l'Université des Sciences et Techniques de Lille I
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......