LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

REDIFFUSION : L'univers est-il mathématique ?

1h
À retrouver dans l'émission

A la recherche de formes.... Rochers à Porto (Corse)
A la recherche de formes.... Rochers à Porto (Corse)
A la recherche de formes.... Rochers à Porto (Corse) © D.R. La question du caractère mathématique de l'univers est essentielle pour les mathématiciens mais également pour l'ensemble des scientifiques qui les utilisent pour explorer leur domaine. L'actualité, elle-aussi, est en prise directe avec cette interrogation. La mise en fonctionnement, le 10 septembre, du Large Hadron Collider, le LHC, n'a d'autre objectif que de percer les secrets de la formation de l'univers et du fonctionnement intime de la matière. Les chercheurs tenteront de découvrir l'existence du boson de Higgs, une particule directement issue des calculs. Une fois de plus, l'univers va-t-il se plier à la théorie imaginée par les physiciens ? Seule l'expérience, fort coûteuse en ce qui concerne le LHC, pourra la valider. Si c'est le cas, les scientifiques auront démontré, une fois de plus, que l'univers est bien mathématique. Un astronome américain, John Barrow, a publié en 1992 un ouvrage intitulé « Pourquoi le monde est-il mathématique ? » dans lequel il s'émerveille de cette incroyable caractéristique qui a conduit Eintein à écrire : *« Ce qui est incompréhensible, c'est que le monde soit compréhensible »* . John Barrow plagie presque l'inventeur de la relativité générale en commençant son ouvrage par cette phrase : *« Le plus mystérieux dans l'Univers, c'est justement qu'il n'y ait pas de mystère »* . L'astronome parcourt alors les découvertes prodigieuses que la science a réalisées grâce au caractère mathématique du monde. Et il souligne une question philosophique qui divise les penseurs : les mathématiques ont-elles été inventées par l'esprit humain ou bien simplement découvertes par lui. Les mathématiques permettront-elles de continuer à mettre l'univers en équations aussi simples et magiques qu'E=mC2 ? Buteront-elles, au contraire, sur les frontières du chaos, c'est-à-dire sur les phénomènes qui échappent aux règles, aux lois et aux calculs ? Quel est, au fond, l'objectif de la science : parvenir à tout expliquer dans l'univers ou bien simplement progresser sur un chemin sans fin en une quête infinie d'un savoir toujours inachevé, partiel et imparfait ?
Intervenants
  • Mathématicien et philosophe, chercheur au CNRS, enseignant en philosophie à l’Université Paris 1, membre de l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques
  • astrophysicien,directeur de recherche au CNRS, membre du laboratoire d'astrophysique de Marseille et de l'observatoire de Paris
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......