LE DIRECT
Delphine Seyrig dans "Les Lèvres rouges" (The Daughters of darkness"), sorti en 1971

Le secret professionnel de Delphine Seyrig et des divas en voie de disparition

29 min
À retrouver dans l'émission

DECES |En 2014, l'émission iconique d'Henry Chapier, "Le Divan", s'est arrêtée depuis 20 ans. Alors qu'on apprend la mort de ce grand spécialiste de cinéma ce 27 janvier 2019, retrouvez-le dans "Secret professionnel" pour évoquer Delphine Seyrig.

Delphine Seyrig dans "Les Lèvres rouges" (The Daughters of darkness"), sorti en 1971
Delphine Seyrig dans "Les Lèvres rouges" (The Daughters of darkness"), sorti en 1971 Crédits : Showking Films - Getty

Plus d’une lesbienne a été amoureuse d’Alain Delon, sous l’effet probable d’une conception idéalisée de la virilité. Plus d’un garçon efféminé a rêvé de devenir Diana Rigg. Je ne mets d’ailleurs aucune connotation péjorative dans le mot "efféminé". Je connais des gens de toutes sortes, disait Apollinaire. Je connais des gays de toute sorte. Et c’est très bien comme ça. De même qu’il y a des juifs qui ne réussissent pas en affaires et ne sont pas intelligents, ou des noirs qui n’ont aucun sens du rythme et ont horreur du soleil, de même, il y a des gays qui n’ont aucun goût, ne savent pas s’habiller et n’ont jamais entendu parler de Delphine Seyrig. Pourtant, elle a été une de ces divas dont la gloire a en partie été faite par eux. Je suis sûr qu’elle a été imitée par l’imitateur de l’époque, comment s’appelait-il, déjà ? Claude Véga ? et qu’on devait s’en donner à plaisir chez Michou, avec de ces moqueries blasphématoires qui sont une forme rieuse de l’admiration. Des divas comme Delphine Seyrig, avec sa voix langoureuse, son air un peu timide, gêné, poli, voilà, poli, si singulier chez une actrice, jouant dans des films eux aussi singuliers, serait-elle possible aujourd’hui. Je reçois pour en parler un des plus grands spécialistes du cinéma français, Henry Chapier.

Charles Dantzig

Bibliographie :

Marguerite Duras, Outside, tome 2 : Le Monde extérieur, POL

François Poirié, Comme une apparition : Delphine Seyrig, portrait , Actes sud.

Alain Resnais, L’année dernière à Marienbad, DVD et Muriel, DVD

Jacques Demy, Peau d’âne, DVD

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......