LE DIRECT

Le secret professionnel de deux étudiants de l’Ecole normale supérieure et de l’enseignement de la littérature

29 min
À retrouver dans l'émission

Entrée principale de l'école normale supérieure, 45 rue d'Ulm, Paris
Entrée principale de l'école normale supérieure, 45 rue d'Ulm, Paris

"Il y a des noms dont il ne faut pas trop chercher la logique. On trouve, au Mexique, le Parti révolutionnaire institutionnel. Il y a, au Québec, le Parti progressiste conservateur. En France, c’est l’Ecole normale supérieure. Ses cours ont commencé il y a 220 ans, en 1795. Elle a échoué très vite, mais été recrée en 1811 par Napoléon. Il n’y a avait que quatre maîtres et une quarantaine d’élèves. Elle devenue Ecole normale supérieure sous la monarchie de Juillet, en 1847, et c’est là qu’elle s’est installée dans le très ancien quartier des Universités à Paris, la montagne Saint-Geneviève, et elle se trouve toujours rue d’Ulm. Les élèves portaient une redingote de drap bleu, un gilet de casimir noir, un pantalon en cuir laine bleu et un chapeau rond. Au costume près, elle n’a pas infiniment changé. Elle est restée un établissement de formation de l’élite, comme elle le prétend elle-même dans sa présentation, à la fois établissement supérieur pour les études prédoctorales et doctorales, et un lieu de recherche. Elle comprend quinze départements d’enseignement et de recherche dans les disciplines littéraires et scientifiques, et elle confère un diplôme national, le diplôme de l’ENS, aux étudiants qui y sont entrés, ou par concours, ou sur dossier après deux ou trois ans d’études supérieures. Parmi les treize prix Nobel et les huit médailles Field que d’anciens élèves de l’ENS ont reçu, j’exclurai les matières très utilitaires comme l’économie ou la physique ce qui m’intéresse, dans ce secret professionnel, ce sont les trois prix Nobel de littérature, à savoir, Romain Rolland, c’était en 1915, Henri Bergson, en 1927, et Jean-Paul Sartre en 1964. Quel est le secret professionnel de l’ENS et de l’enseignement de la littérature ? A l’occasion de la rentrée universitaire, je reçois deux élèves de l’ENS pour m’en parler. Le premier s’appelle Julian Michelet , il est né en 1990 et vient d’être reçu premier à l’agrégation de Lettres classiques le second s’appelle Anatole Tomczak , il est né en 1992 et il est titulaire d’un master de Lettres modernes."

Charles Dantzig

Bibliographie :

Anthologie, L’École normale supérieure– d’où elle vient - où elle va, Hachette

Maurice Barrès, Les Déracinés, Folio

Frédéric Berthet, Daimler s’en va , La Petite Vermillon, La Table ronde

Paul Bourget, Le Disciple , Le Livre de Poche

Pierre Jeannin, Deux siècles à Normale sup’ , Larousse

Alain Peyrefitte, Rue d’Ulm, Fayard

Adolf Loos, Comment doit-on s’habiller ? , Les Cahiers rouges, Grasset, traduction d’Anatole Tomczak

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......