LE DIRECT

Le secret professionnel des festivals littéraires

29 min
À retrouver dans l'émission

"La France est le seul pays du monde qui a cinq saisons : le printemps, l’été, l’automne, l’hiver et les festivals. Ce n’est pas nous qui les avons inventés, puisque le premier festival, qui était de théâtre et de danse, se passait dans la Grèce antique. Il y avait des représentations de tragédies, soumises à concours, et donc, on l’imagine, jalousies, calomnies, chausse-trapes, et avant d’être les auteurs universellement admirés qu’ils sont devenus, les tragédiens attiques ont dû entendre des phrases comme : « Sophocle, c’est nul ! » et « Euripide ? il n’a eu son prix que parce que c’est un ami de Périclès. Comment ? Tu ne savait pas que c’est Périclès, ce milliardaire, qui a été l’imprésario du chœur des Perses ? » Grandes Dyonisies ou festival du cinéma à Cannes, ce n’est sans doute pas très différent. Les festivals se sont multipliés en France après la Deuxième Guerre mondiale, principalement autour des arts de représentation et de la musique.

Peu à peu, des festivals littéraires ont couvert le pays. Quel est le secret professionnel de ceux qui font parler les écrivains en public ? Je reçois pour en parler le directeur de la villa Gilet, Guy Walter, qui accueille précisément les Assises internationales du roman les prochaines auront lieu du 19 au 25 mai. Guy Walter est également écrivain. Il publie ces jours-ci Outre-mesure chez Verdier. » "

Charles Dantzig

Bibliographie :

Guy Walter, Outre-mesure , Verdier

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......