LE DIRECT

Le secret professionnel des Présidents écrivains

29 min
À retrouver dans l'émission

Bien des hommes politiques français ont rêvé d’être écrivains, et y rêvent encore. Je parle de ce qu’on appelle « le plus haut sommet de l’Etat », les rois, les empereurs, les présidents de républiques. Napoléon était comme ça. Il a écrit un mauvais roman dans sa jeunesse, Le Souper de Beaucaire . Mais Louis XIV aussi, qui a laissé des mémoires assez plats. Son père écrivait des poèmes courants. Le ministre de ce père, Richelieu, écrivait des tragédies ou du moins se les faisait écrire par un atelier d’hommes de lettres, et était très jaloux de Corneille, qu’il a harcelé de persécutions mesquines. Napoléon III a éprouvé le besoin d’écrire un César , et même de se faire en partie écrire par Prosper Mérimée. A l’époque contemporaine, on sait moins que Georges Clemenceau a beaucoup écrit, de mauvais romans et de mauvaises pièces de théâtre, l’une d’inspiration chinoise, est-ce parce qu’il avait une tête de kalmouk ?

Quel est le secret professionnel des présidents de la République qui écrivent? Je reçois pour en parler l’un de ceux qui ne le fait pas, Bruno Le Maire, ancien ministre de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche (2009-2012) , député de l’Eure, qui a publié plusieurs livres, et dont Folio réédite son récent Jours de pouvoir ."

Charles Dantzig

Bibliographie :

Bruno Le Maire

Le Ministre , Grasset, 2004

Des hommes d'État , Grasset, 2008

Sans mémoire, le présent se vide , Gallimard, 2010

Musique absolue. Une répétition avec Carlos Kleiber , Gallimard, 2012

Jours de pouvoir, Gallimard , 2013

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe, La Pléiade

Saint-Simon, Mémoires, La Pléiade

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......