LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le secret professionnel du cimetière du crépuscule

29 min
À retrouver dans l'émission

Le Sunset Cemetery vu par Charles Dantzig

Il y a vingt ans mourait Gene Kelly. Cet homme qui avait passé sa vie à tenter de s’éloigner de la terre en sautant, en bondissant et en dansant se retrouvait d’un coup définitif puni par cette même terre, qui le prenait sous elle. Gene Kelly sous terre. Du moins la terre le croyait. Elle s’imagine qu’elle gagne parce qu’elle capte les corps et la matière. Ah, comme je hais la terre qui ment. Ou qui se ment. Elle oublie trop l’esprit. L’art. Et si un danseur célèbre est mort, elle ne l’a en réalité pas capté : son souvenir reste avec nous, en l’espèce, pour Gene Kelly, aidé par les films.

Je ne suis pas comme François Mitterrand qui jouissait dans les cimetières. Je ne trouve même peu de lieux plus tristes, sinon plus laids. Il est excessivement rare que le sens esthétique se rencontre dans un cimetière. On me dira : le cimetière de Gênes, les cimetière du Père-Lachaise. Oui sans doute, mais ne sont-ils pas, au mieux, un jeu de quilles de kitsch en pierre ?

Je suis un homme de reconnaissance. Je dois presque tout à la littérature. Aussi, parfois, lorsqu’il y en a une à proximité et que je suis trop loin des choses intéressantes ou de l’amour, je vais me recueillir sur une tombe d’écrivain. Ainsi, à Los Angeles, suis-je allé au Pierce Brothers Memorial Park, dans le quartier de Westwood."

par Charles Dantzig

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......