LE DIRECT

Le secret professionnel du Festival d’Aix-en-Provence

29 min
À retrouver dans l'émission

Théâtre de l'Archevêché à Aix-en-Provence
Théâtre de l'Archevêché à Aix-en-Provence Crédits : JC Carbone - Radio France

"La fin des guerres est suivie d’un moment d’hébétude. Il y a un moment de grande joie, tout de suite, et puis on se rend compte que le ciel bleu s’installe moins vite que les ciels noirs. Il faut tout reconstruire, c’est lent. Il faut reconstruire les esprits. Il faut reconstruire les cœurs. Il faut reconstruire l’humanité même. Comme c’est fragile, tout ça, comme c’est délicat. Et donc, non pas deux jours, non pas deux mois, mais deux ans après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, on a pu envisager de reconstruire les arts du spectacle en France. Cela s’est beaucoup fait grâce à des festivals. Il y a 60 ans, la mode était au Sud. La guerre avait été très nordique, germano-anglo-russe, et on n’en pouvait plus des brumes. On a installé des fêtes régulières en l’honneur du cinéma, du théâtre et de l’opéra là où il avait été envisagé que le Débarquement allié ait lieu, dans le Midi. En 1946 est créé le festival de Cannes. En 1947, le festival d’Avignon. En 1948 le festival d’Aix-en-Provence. Je reçois pour en parler Bernard Foccroulle , qui le dirige depuis 2007."

Charles Dantzig

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......