LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un tract de François Fillon à la fédération Les Républicains de la Sarthe

Secrets de campagne : l'extrême embarras des députés Les Républicains

4 min

Comme chaque jeudi, place à Secrets de campagne. Au delà des postures de communication, des mises en scène, le service politique de France Culture vous fait vivre la campagne depuis les coulisses.

Un tract de François Fillon à la fédération Les Républicains de la Sarthe
Un tract de François Fillon à la fédération Les Républicains de la Sarthe Crédits : Marie Mutricy - Radio France

Plan B ou pas plan B ? A mesure que les révélations de la presse sur François Fillon s'intensifient, les parlementaires de son camp se mettent à douter. Le candidat qui a axé une partie de sa campagne sur la probité peut-il aller jusqu'au bout ? Pour mesurer cette gêne, un endroit incontournable : l'Assemblée nationale, et plus précisément la salle des 4 colonnes : c'est là que les députés viennent parler aux journalistes. Hier à droite, il n'y avait pas foule. Choses vues dans ce huis-clos tendu, avec Stéphane Robert.

Dans le concert des plaidoiries plus ou moins cacophoniques, il en est une, passée un peu inaperçue, qu'il nous a semblé important de relever. Celle du député UDI Charles de Courson. Il estime que la démocratie est en danger sous les coups de boutoirs des révélations de la presse. Question philosophique : révéler des faits potentiellement délictueux, est-ce contribuer à tuer une institution ou la renforcer ? Notons que le patron du PS avait usé du même argument lors du cafouillage autour des chiffres de la primaire : « Le jeu de massacre des partis politiques par les médias va conduire la démocratie française à des réveils douloureux », avait écrit Jean-Christophe Cambadélis dans un tweet.

Les indiscrets de campagne

*** Les Juppéistes temporisent. Ils devaient se retrouver à 18h30 dans un cadre privé ; réunion amicale entre anciens de la campagne Juppé. Contrordre, hier, et annulation, suite aux interrogations sur un changement de candidat à droite. Cette réunion serait perçue comme un premier pas vers une candidature Juppé, explique l'un des organisateurs. Information de Stéphane Robert.

*** De quoi faut-il parler avec un président de la République dans son bureau ? Question difficile pour Benoit Hamon. Le candidat de la Belle alliance populaire est reçu à 11 heures à l'Elysée. Etre trop proche avec le président sortant, c'est risquer d'être vu comme le candidat de la continuité. Trop distant, c'est couper les ponts avec une partie du PS. Alors Benoît Hamon a prévu de parler d'international, la Syrie, d'Europe, et notamment des 60 ans du Traité de Rome. Cela permet de discrètement passer sur la question du bilan. Information de Sophie Delpont.

Chroniques
7H40
17 min
L'Invité(e) des Matins
Les gauches peuvent-elles s’unir ?
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......