LE DIRECT
L’économie circulaire s’inspire des écosystèmes naturels dans lesquels rien ne se perd, tout se transforme.
L’économie circulaire s’inspire des écosystèmes naturels dans lesquels rien ne se perd, tout se transforme. Crédits : Stanislav Krasilnikov - Getty
L’économie circulaire s’inspire des écosystèmes naturels dans lesquels rien ne se perd, tout se transforme.
L’économie circulaire s’inspire des écosystèmes naturels dans lesquels rien ne se perd, tout se transforme.
L’économie circulaire s’inspire des écosystèmes naturels dans lesquels rien ne se perd, tout se transforme. Crédits : Stanislav Krasilnikov - Getty

Économie circulaire : et pourtant, elle tourne !

3 ÉPISODES (3 DISPONIBLES)
La définition d’une économie circulaire est celle d’une économie s’inspirant des écosystèmes naturels dans lesquels rien ne se perd, tout se transforme. L’économie circulaire vise autant à produire et à consommer autrement qu’à réduire les flux de matières utilisés au sein du système économique en place. Contrairement...
À retrouver dans l'émission
Tous les Épisodes
58 min
LE 08/06/2021

Héritée de la Révolution industrielle, l’économie linéaire se heurte aujourd'hui à la prise de conscience d’un seuil critique d’exploitation des ressources...

58 min
LE 09/06/2021

Pour pallier une production de déchets en croissance exponentielle, une partie des théoriciens de l’économie circulaire font confiance au progrès technique...

58 min
LE 10/06/2021

Par définition, l’économie de la fonctionnalité, à la base de l’économie circulaire, remet le service, et donc le lien social, au centre des échanges....

À propos de la série

La définition d’une économie circulaire est celle d’une économie s’inspirant des écosystèmes naturels dans lesquels rien ne se perd, tout se transforme. L’économie circulaire vise autant à produire et à consommer autrement qu’à réduire les flux de matières utilisés au sein du système économique en place. Contrairement à une idée largement reçue et qu’il convient de démonter, l’économie circulaire ne se limite pas, dans la théorie du moins, à la valorisation des déchets et au recyclage (d’ailleurs, le recyclage des matières ne constitue que la dernière des « boucles de réutilisation » possibles qu’elle identifie). 

Aujourd’hui, les crises environnementale, climatique, et de biodiversité s’accélèrent, couplées à une crise pandémique. Depuis des années désormais, l’existence même de ces activités humaines semble être la cause de ces crises : nos difficultés environnementales actuelles ne relèvent que minimalement des phénomènes de pollution et trouvent leur source bien davantage dans la disproportion des flux de matière liés à nos activités humaines au regard de limites biosphériques désormais incapables de les soutenir.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......