LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
acques Weber au Théâtre de l'Atelier, à Paris, le 14 septembre 2020
acques Weber au Théâtre de l'Atelier, à Paris, le 14 septembre 2020 Crédits : Joël Saget - AFP
acques Weber au Théâtre de l'Atelier, à Paris, le 14 septembre 2020
acques Weber au Théâtre de l'Atelier, à Paris, le 14 septembre 2020
acques Weber au Théâtre de l'Atelier, à Paris, le 14 septembre 2020 Crédits : Joël Saget - AFP
Série

Jacques Weber, avec panache

5 ÉPISODES (5 DISPONIBLES)
Voix grave et profonde, fort en gueule, chaleureux, profondément humaniste, et possédant à l’instar de son ami Gérard Depardieu une « grâce démesurée », Jacques Weber dégage un charisme indéniable, et exerce un charme autant qu’il agace par une verve…
À retrouver dans l'émission
Tous les Épisodes
29 min
LE 21/12/2020

Jacques Weber raconte son enfance, ses parents, ses colonies aux Scouts vaillants et l’aversion qui a suivi pour la religion, ses premiers pas au théâtre,...

29 min
LE 22/12/2020

Dans ce deuxième épisode, Jacques Weber relate les rencontres décisives qu’il a faites au cours de sa longue carrière d’acteur avec les metteurs en scène...

29 min
LE 23/12/2020

Pour Jacques Weber, la clé réside dans le jeu. Faire l’acteur et s’amuser, tel est son credo. Mais quel comédien est-il ? Comment définit-il son travail...

29 min
LE 24/12/2020

En 1984, Jacques Weber a joué le personnage de Cyrano de Bergerac dans la pièce d’Edmond Rostand, mise en scène par Jérôme Savary. Ce fut un triomphe,...

29 min
LE 25/12/2020

Tour à tour acteur, metteur en scène et directeur de théâtre, Jacques Weber a eu à cœur tout au long de ses cinquante de carrière de défendre un théâtre...

À propos de la série

Voix grave et profonde, fort en gueule, chaleureux, profondément humaniste, et possédant à l’instar de son ami Gérard Depardieu une « grâce démesurée », Jacques Weber dégage un charisme indéniable, et exerce un charme autant qu’il agace par une verve et une autorité naturelle qui écrase tout sur son passage. S’il n’aime pas les expressions formelles comme « monstre sacré » ou « géant du théâtre », il reconnaît volontiers en être un fidèle serviteur depuis 50 ans. Formé au Conservatoire national d’art dramatique dont il est sorti avec le Prix d’excellence à l’unanimité, il a joué avec des metteurs en scène aussi différents que Jérôme Savary, Robert Hossein, Jacques Lassalle, Roger Planchon, Alain Françon ou Peter Stein. Même diversité au cinéma où il a tourné avec Costa-Gavras, Yves Boisset, Luis Buñuel, Claude Lelouch, Jean-Paul Rappeneau, Pierre Garnier-Deferre, Emmanuel Mouret ou encore Maïwenn. Mais celui que Philippe Lançon a joliment appelé voilà vingt-cinq ans « l’ogre argenté » a aussi dirigé deux théâtres, à Nice et à Lyon, mis en scène de nombreuses pièces essentiellement du répertoire classique, renouvelé le genre du théâtre à la télévision et écrit plusieurs livres dans lesquels il se raconte.

Dans le récit qu’il a consacré au personnage qui a fait sa renommée, Cyrano de Bergerac, il écrit : « Né le 23 août 1949, Lion ascendant… j’en sais rien, sans baccalauréat, mauvais élève puis comédien, chaussant du 47 et demi, tendance à l’embonpoint et intellectuel sensualiste gourmand, plaidant pour le simple de façon très compliquée. Je sais que l’enquête va être longue »… Nous l’avons menée au fil de ces cinq entretiens.

Une série d’entretiens proposée par Caroline Broué, réalisée par Vanessa Nadjar. Prise de son : Nicolas Mathias. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......