LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Louis Aragon

5 min
À retrouver dans l'émission

"Il n'y a pas d'amour heureux"

Louis Aragon dans la Drôme (Saint-Martin-d'Août) en 1943
Louis Aragon dans la Drôme (Saint-Martin-d'Août) en 1943

C’est hors micro (avec Francis Crémieux) que Louis Aragon était le meilleur, parlant de ce poème de « la Diane française » écrit durant la seconde guerre, en 1943 à Lyon, chez René Tavernier – dans cette maison disparue que l’on peut encore apercevoir à l’écran dans « L’horloger de Saint Paul » du fils Tavernier. Depuis Georges Brassens, beaucoup ont chanté « Il n’y a pas d’amour heureux », de Barbara à Tanger et Keren An, ou de Nina Simone à Françoise Hardy. Et tous ont passé sous silence la dernière strophe et cet aveu presque heureux du dernier vers, comme un repentir :


"Il n’y a pas d’amour heureux Mais c’est notre amour à tous deux"

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......