LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gender fluid

Gender Studies : la première grande enquête philosophique sur l'origine des études de genre et leurs conséquences aujourd'hui

44 min
À retrouver dans l'émission

Marc Weitzmann reçoit Eric Marty à l'occasion de la parution de son livre "Le sexe des Modernes". Les études de genre sont-elles le vecteur d’une nouvelle révolution sexuelle, ou le symptôme d’une désexualisation inédite des sociétés occidentales ?

Gender fluid
Gender fluid Crédits : Nick Dolding - Getty

Que l’on y adhère ou qu’on les critique, nul ne peut nier : les études de genre, les fameuses "gender studies" se sont imposées depuis trente ans comme l’évènement intellectuel le plus lourd de conséquence dans les sciences humaines. Aucun intellectuel ambitieux aujourd’hui, voire aucun artiste, et aucun journaliste s’intéressant à la société ne peut envisager de produire quelque travail que ce soit sans y faire référence. "Le genre, est le dernier grand message idéologique de l’Occident au reste du monde" écrit pour sa part Eric Marty en ouverture de son livre évènement sur le sujet, Le Sexe des Modernes, qui sort en ce moment. 

Les études de genre sont-elles le signe de l’influence néfaste des campus américains sur la vie intellectuelle française, comme on le dit ici, ou produit de la French theory sur le monde de la recherche américaine, comme on l’affirme aux Etats-Unis ? De quel bouleversement anthropologique sont-elles le signe ? Sont-elles le vecteur d’une nouvelle révolution sexuelle, ou le symptôme d’une désexualisation inédite des sociétés occidentales ? 

Retraçant l’histoire intellectuelle des "gender studies" entre Paris et Berkeley, Le Sexe des Modernes est le premier à tenter de faire le point sur ces questions et, à défaut d’explorer de façon exhaustive l’état du monde qui en résulte et se fabrique sous nos yeux, le premier à tenter de comprendre ce que les études de genre veulent dire. 

-Nouvelle écoute pour cette émission initialement diffusée le 4 avril 2021-

La pensée du Neutre

Eric Marty évoque la pensée de Gilles Deleuze et l'idée que c'est du langage même que la pensée du neutre vise à obtenir une exemption du sens ou une autre logique du sens.

Dans la modernité française des années 1950-1980, dominée par la pensée lacanienne, c’est-à-dire que nous sommes gouvernés par l'ordre symbolique qui organise la différence sexuelle et qui fait du phallus une figure centrale dans notre façon de nous identifier. Des intellectuels en dissidence, établissent le neutre comme pensée qui retourne la loi contre elle-même et devient un lieu de transgression. Pour le neutre, le sens naît des oppositions linguistiques de type binaire dont l'opposition masculin féminin est une illustration exemplaire. […] C'est-à-dire que le neutre permet d'atteindre une sorte de silence du genre. Eric Marty

Références musicales  

Le sang de mon prochain de La Femme

Faces and Names de Lou Reed & John Cale

Intervenants
  • Ecrivain, essayiste et professeur de littérature française à l’Université Paris Diderot-Paris 7
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......