LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Algorithme

L'âge des algorithmes : comment l'activisme remplace le militantisme du XXe siècle

42 min
À retrouver dans l'émission

Boosté par les réseaux sociaux, un nouvel activisme remplace-t-il le militantisme encarté d'autrefois ?

Algorithme
Algorithme Crédits : Koukichi Takahashi / EyeEm - Getty

Le scandale des Facebook Papers, extrêmement documenté grâce aux fuites organisées par l’ingénieure et ancienne employée Frances Haugen, permet de revenir sur les effets non seulement de Facebook et des réseaux sociaux sur le cours du monde depuis dix ans au moins. L’espoir que certains ont pu mettre sur l’activisme des blogueurs tunisiens ou syriens lors des printemps arabes s’est terni. On commence seulement à mesurer les effets des algorithmes dans le déclenchement d’émeutes violentes en Ethiopie, en Inde, au Pakistan, dans l’élection de Donald Trump bien sûr comme dans l’attaque contre le Capitole le 6 janvier dernier, mais aussi plus généralement dans la montée des populismes à travers le monde, et, en France, dans l’accélération de la décomposition des partis politiques traditionnels en cours depuis la fin de la guerre froide et dans l’émergence de personnalités clivantes. 

Sous l’influence des technologies, ce que l’on appelait au vingtième siècle le militantisme laisse ainsi la place à une nouvelle forme d’engagement politique qui de droite ou de gauche s’avère éminemment paradoxal. Un militantisme individuel, plus proche de la performance que de l’exactitude factuelle, et qui ne rechigne pas devant le succès social. Comment fonctionne-t-il et quels en sont les risques ?

Revendications et modalités d'action sur les réseaux sociaux

Quelle forme peut prendre la dénonciation d'injustices sur les réseaux sociaux ? Dans quelle mesure la passion et la pulsion prennent le pas sur le raisonnement argumenté ? 

Il y a une importation de grands mouvements qui viennent tous des États-Unis puis qui se traduisent dans une culture locale. Parce que même si les réseaux sociaux nous ont donné une mondialisation de la société, il y a malgré tout encore un besoin d'adaptation aux cultures locales. (...) Le militantisme, aujourd'hui, est une façon pour des gens qui sortent de l'adolescence, de prolonger la mise au point de leur personnalité à travers des luttes ; et ils ont une panoplie qui est infiniment plus large. C'est complètement dans l'air du temps d'avoir cette espèce d'hybridation entre développement personnel et militantisme. Fabrice Epelboin

On est aussi dans une logique de la bataille des idées. (...) Il y a un mouvement d'extrême politisation des consciences depuis un certain nombre d'années ; et cette politisation s'accompagne d'exigences. Si on veut relever une sorte de déviation qui est à l'œuvre actuellement, c'est qu'on s'en prend beaucoup aux symboles.(...) Les affects, aujourd'hui, sont chauffés à blanc. Eric Sadin

J'analyse mon parcours comme étant symptomatique de l'expression de logiques de domination en France. C'est-à-dire que le fait d'être une femme noire dans l'espace public français nécessairement, occasionne l'expression d'un certain nombre de violence symbolique, de violence politique. (...) C'est malheureux, mais les femmes noires de parents africains, fille d'ouvriers qui s'expriment publiquement en France contre le racisme et contre le sexisme sont très peu nombreuses. Ces caractéristiques me permettent de montrer quelles logiques sont à l'œuvre. Rokhaya Diallo

Musique diffusée :

More News from Nowhere de Nick Cave and the Bad Seeds

Pour aller plus loin

Facebook face aux effets pervers de ses recommandations automatiques, enquête, Le Monde, 27 octobre 2021.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......