LE DIRECT
Le cyber harcèlement

La ligue du LOL

46 min
À retrouver dans l'émission

"Signes des temps" propose de revenir sur la ligue du LOL, dont les membres, journalistes écrivant dans la presse de gauche, ont harcelé pendant des années de jeunes collègues, des femmes, pour la plupart.

Le cyber harcèlement
Le cyber harcèlement Crédits : Rivendellstudios - Getty

Quand l’air du temps devient excessivement toxique, l’inconscient collectif se lit pour ainsi dire à livre ouvert. L’affaire est révélée le 8 février dernier par Libération. Entre 2009 et 2012, un groupe privé baptisé « ligue du LOL », composé d’une trentaine de journalistes et de communicants pionniers dans la maîtrise des réseaux sociaux ont participé à des harcèlements sexiste et/ou racistes en série en toute impunité.  Depuis ces révélations, les témoignages affluent. Ils sont principalement le fait de femmes, mais pas seulement. D’autres groupes ont été mis à jour dans les bureaux de la société de production Vice France, au Huffington Post, mais c’est la Ligue du LOL qui semble avoir été le plus systématique, et c’est sur ce groupe que se concentrent aujourd’hui toute l’attention. La plupart des journalistes impliqués sont ce que l’on appelle des milléniums, c’est-à-dire qu’ils avaient la trentaine au moment des faits, tous ou presque se sont connus durant leurs études à l’Ecole Supérieure de Journalistes de Lille. Avant d’être mis à pied à titre conservatoire, tous ou presque travaillaient dans la presse de gauche la plus hype, tels les Inrocks, Libération, le site Slate, et au départ au moins, le groupe « ligue du LOL » semble leur avoir servi de marchepied social avant de se transformer en repaire de meute. Nombre de leurs victimes elles-mêmes journalistes débutantes avaient affaire à eux professionnellement, parfois aussi sentimentalement, ce qui non seulement n’a rien empêché mais semble plutôt avoir décuplé leur sadisme et leur infantilisme. Enfin, un certain nombre de harceleurs traitaient eux-mêmes de sujets liés au féminisme ou au harcèlement, et donnaient dans leur discours toutes les garanties de bonne morale de gauche ou presque. Comment est-ce possible ?

Programmation sonore

«  There must be more than this » Gemma Ray

“ Slouching towards Bethlehem” Joni Mitchell

Bibliographie

Intervenants
  • Journaliste et bloggeuse
  • écrivaine, traductrice et critique de cinéma
  • docteur en littérature comparée, romancière et essayiste
  • fondateur du mouvement Printemps républicain, délégué général du think thank L’Aurore, ancien délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT de 2015 à 2017
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......