LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Abdellah Taïa

"La vie lente" d'Abdellah Taïa

45 min
À retrouver dans l'émission

Dans le contexte tendu qui est le nôtre aujourd’hui en France où en est-on avec la littérature maghrébine francophone ?

Abdellah Taïa
Abdellah Taïa Crédits : Larry Busacca / GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP

Le Français, c'est la langue de  pouvoir au Maroc. C'est le conflit de départ. A. Taïa

Les écrivains de la génération de l’indépendance, les Rachid Boudjedra, les Mohamed Choukri,  les Kateb Yacine, Tahar Ben Jelloun,  Assia Djebar ou Driss Chaïbi écrivaient parfois avec lyrisme et presque toujours abordaient les grandes questions historiques, la lutte anticoloniale, l’immigration, la critique parfois marxiste des sociétés traditionnelles et maghrébines. Mais de quoi parlent les jeunes générations dont certains des représentants vivent ici en France ? Leur problématique est parfois hantée par le postcolonial, la relation à la France dans la pratique de la langue, mais aussi dans le rapport à l’héritage maghrébin et français et ils abordent de manière plus frontale les questions intimes comme le sexe ou l’homosexualité.

Ce livre parle aussi du rapport à la police française A. Taïa

De ce fait, ils questionnent à la fois leur société et  la nôtre, retournent le miroir de la colonisation vers nous. Un peu comme Kamel Daoud qui, dans Meursault contre-enquête, s’intéressait à la victime anonyme du roman de Camus par exemple, Abdellah Taïa, dans une interview à Jeune Afrique revenait sur l’épisode connu où Oscar Wilde, initiant Gide à l’homosexualité, lui offrait un jeune algérien. "Qui oserait remettre en question cet acte fondateur de la mythologie homosexuelle?", dit s’interroger Abdellah Taïa. "L’histoire ne retient que Wilde et Gide. Mais qu’en est-il de ce garçon arabe ? Et de tous ces garçons arabes qui se sont donnés à Paul Bowles, à Burroughs à Tanger, à Flaubert au Caire… ? Même quand j’étudiais ces épisodes à l’université Mohammed-V, de Rabat, personne ne se posait la question du point de vue de ces autres ". 

Les jeunes écrivains du Maghreb aujourd’hui parlent du point de vue de ces autres.

On peut parler de nuages de fantasmes des autres qui vous envahissent. Le personnage de Madame Marty n'est que le prétexte qui va mener Mounir vers encore plus de risques et de folie. Madame Marty est celle qui le met face à tous ces paradoxes et en même celle qui peut-être va le sauver. A. Taïa

Références musicales:

- Saad Lamjarred, Lm3allem

- She keeps bees, Owl

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......