LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Route de campagne en S, Sarthe, France.

Les artistes et la France des Gilets jaunes

46 min
À retrouver dans l'émission

Comment des artistes mettent-ils en forme cette France dite invisible et représentée de manière caricaturale dans les médias? Un réalisateur, un photographe et un journaliste qui a marché plusieurs milliers de kilomètres loin des grandes métropoles à la rencontre des habitants livrent leurs regards

Route de campagne en S, Sarthe, France.
Route de campagne en S, Sarthe, France. Crédits : Photo by Michel GILE/Gamma-Rapho - Getty

Le vendredi 23 Novembre à 8 h du matin, Marine Le Pen tweetait pour se demander, je cite, « ce qui justifiait que le peuple français ne puisse pas manifester sur les Champs Elysées » alors qu’aucune demande n’avait été formulée en ce sens par les gilets jaunes. Le lendemain, samedi, à l’heure à laquelle nous enregistrons cette émission, des affrontements continuent d’opposer policiers et plusieurs centaines d’émeutiers anonymes issus du cortège des gilets jaunes qui ont investis les Champs.

Bien qu’ils apparaissent très organisés et déterminés, nul ne peut dire à ce stade avec certitude si ces émeutiers sont des militants d’extrême droite, comme l’affirme le ministre de l’Intérieur, ou d’extrême gauche comme le suggèrent aussi les autorités policières, ou les deux à la fois. Nul ne peut dire, non plus, combien sont les manifestants estimés par le gouvernement à 23.000 sur l’ensemble du pays dont 8000 à paris mais certainement plus nombreux et dont tous les sondages indiquent qu’ils sont soutenus par 70 à 80% de la population. Pour ajouter à la confusion, les manifestants de base demandent à être entendus par l’Elysée mais comme leur mouvement s’est structuré via les réseaux, il n’a pas de porte-parole représentatif, si bien que  le gouvernement est dans l’impossibilité de les recevoir, même s’il en avait eu l’intention. Nul ne sait, enfin, de quel prix les syndicats traditionnels vont payer leur absence totale dans ce mouvement, ni qui parmi les partis politiques parviendra à vraiment tirer profit de la situation, même si Marine Le Pen semble bien décidée à prendre une longueur d’avance.  Pour l’instant, tout le monde court derrière les gilets jaunes, et tout le monde accuse tout le monde de manipuler le mouvement.

En fin de compte,  C’est ce sentiment d’étrangeté et d’opacité qui frappe le plus.

On était habitués à voir les cités comme des no man’s land ou des territoires inconnus, et voici que des lieux à priori plus familiers paraissent tout aussi opaques et inconnus. On croyait les réseaux sociaux réservés aux militants aguerris, aux bobos progressistes internationalistes et autres blogueurs du Printemps arabes, et l’on découvre que les exclus du monde de l’information s’en sont emparés eux aussi et qu’ils ne sont pas contrôlables. Sont-ils « le peuple », comme ils le disent ?  En tous cas, les invisibles n’ont jamais été aussi visibles, et personne, parmi les spécialistes de l’information, n’a l’air de savoir qui ils sont ni ce qu’ils vivent, tout le monde est pris de court.

Pour en parler ce n’est justement pas à des chercheurs que j’ai fait appel mais à des dissidents de ce monde de l’information et de la culture, des individualités qui pour aller à la rencontre de ce monde, ou parce qu’ils en viennent, ont choisi de le montrer et de lui donner forme artistique, en faisant un pas de côté.

Programmation sonore

- " Les Canuts " chanté par Yves Montand

- " Gasoline " Sheryl Crow

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......