LE DIRECT
Une photo prise le 22 janvier 2019

Les gilets jaunes: mythe ou réalité?

46 min
À retrouver dans l'émission

Alors que deux livres viennent de paraître sur les Gilets jaunes, au Seuil et à la Découverte, nous allons nous interroger non sur les Gilets jaunes eux-mêmes mais sur les discours portés sur eux.

Une photo prise le 22 janvier 2019
Une photo prise le 22 janvier 2019 Crédits : CHRISTOPHE SIMON / AFP

Les Gilets jaunes existent-ils où bien sont-ils un mythe ? Quantité de livres sur les Gilets Jaunes vont envahir les librairies entre maintenant et le début du printemps. Outre Une Colère française: ce qui a rendu possible les Gilets Jaunes par Denis maillard aux éditions de l’Observatoire et  La victoire des vaincus: à propos des Gilets Jaunes par Edwy Plenel à la Découverte, qui sortiront en mars; on peut citer de Gérard Noiriel et Nicolas Truong  L'Histoire des gilets jaunes aux éditions de l’Aube; Notre cause Commune: instituer nous-mêmes la puissance politique qui nous manque d’Etienne Chouard aux éditions Max Milo; et même l’excellent romancier Grégoire Bouillier qui sortira chez Librio Charlot déprime: la traversée de Paris par les Gilets jaunes le 27 mars. 

Deux ouvrages collectifs précèdent cette avalanche: Le fond de l’air est jaune au Seuil, coordonné par le journaliste Joseph Confavreux, et Gilets Jaunes: hypothèses sur un mouvement, une production du site AOC coordonnée par le fondateur du site Sylvain Bourmeau. Tous ces livres accompagnent voire surfent sur l’avalanche d’émissions que radios et télés ont consacré au mouvement depuis trois mois, BFM allant jusqu’à faire des émissions spéciales chaque fois que deux cent manifestants se retrouvaient dans la rue. Nous-même, dans cette émission, avons déjà abordé le sujet deux fois. Une première fois au début du mouvement, le 25 Novembre, en essayant de comprendre comment des artistes mettent en forme cette France dite invisible où sont nés dit-on les Gilets Jaunes, et une seconde fois le 12 décembre pour essayer de mesurer l’influence des réseaux sociaux sur les manifestants. Cette folie médiatique est partie d’un même constat : le mouvement traduit une réalité politique et sociale inédite entièrement neuve, mais bien concrète, et qui prend tout le monde de court. Mais est-ce si vrai ? Le mouvement des Gilets Jaunes traduit-il une réalité neuve, ou une façon inédite et décomplexée d’exprimer sa colère voire la haine?  C’est l’hypothèse que dessine la Fondation Jean Jaurès qui a publié le 14 janvier dernier une étude intitulée "En immersion numérique avec les Gilets jaunes", rédigée par le journaliste Roman Bornstein. Aujourd’hui, alors qu’Eric Drouet, l’un des leaders de ce mouvement qui se veut sans leader lance un mot d’ordre de grève illimité pour le 5 février prochain, on va donc essayer de prendre la question tout-à-fait autrement. Et si les Gilets jaunes n’existaient pas? S’ils étaient le premier résultat concret non d’une réalité sociale inédite, mais d’un décrochage d’une partie de l’opinion avec cette réalité ?

Programmation sonore

-  Hubert Félix Thiéfaine : “ Fièvre Résurrectionnelle”

Intervenants
  • journaliste pour le site Médiapart, rédacteur en chef de la Revue du Crieur
  • journaliste, travaille pour France Culture, auteur de la note « En immersion numérique avec les "gilets jaunes" » publiée par la Fondation Jean Jaurès et de l'enquête « Dans l’œil de Moscou », publiée dans le numéro de juillet 2019 de "Vanity Fair".
  • maître de conférences à l’université Paris-II (philosophie et sciences politiques).
  • Journaliste, professeur associé à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et directeur du journal AOC et producteur de l'émission "La Suite dans les idées" sur France Culture
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......