LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation suite au décès de Daniel Prude, New York, septembre 2020.

Politique identitaire aux Etats-Unis, du racisme à la “cancel culture”

43 min
À retrouver dans l'émission

Qu’est-ce que la Cancel culture ? Ce phénomène existe-t-il au point de menacer de faire imploser la gauche américaine et d’assurer la réélection de Donald Trump ? Grand entretien avec Thomas Chatterton Williams.

Manifestation suite au décès de Daniel Prude, New York, septembre 2020.
Manifestation suite au décès de Daniel Prude, New York, septembre 2020. Crédits : Maranie R. Staab - AFP

A la fin du mois de juin dernier, le magazine américain Harper’s publiait une lettre ouverte intitulée "Notre résistance à Donald Trump ne doit pas conduire au dogmatisme ou à la coercition" signée par 150 écrivains, artistes et journalistes. Parmi ceux-ci figuraient plusieurs grandes figures historiques de la gauche américaine telles Noam Chomski, Gloria Steinem ou encore Michael Walser. La lettre dénonçait un climat intellectuel de menaces, de dénonciations voire de peur que les américains appellent "Cancel culture" ou culture de la censure. Né dans les universités les plus prestigieuses, centré sur les questions de race et de genre ce climat s’apparenterait à un maccarthysme de gauche, aurait infesté les médias, le monde de la culture et même la vie des entreprises. 

Cette pétition publiée en français dans Le Monde début juillet a été traduite en six langues et à la grande surprise de ses auteurs elle a provoqué partout une avalanche de réactions et de débats.

Qu’est-ce au juste que la Cancel culture, le phénomène existe-t-il au point de menacer de faire imploser la gauche américaine et d’assurer la réélection de Donald Trump ? C’est ce que l’on va voir aujourd’hui avec l’un des initiateurs de cette lettre : Thomas Chatterton Williams.

Origines et réception de cette pétition

Cette lettre publiée dans le magazine Harper's puis dans le journal Le Monde a suscité de nombreux débats. Pour Thomas Chatterton Williams ce phénomène américain peut s'exporter dans d'autres pays et d'autres cultures. 

Le projet était d'établir un document que 150 personnes avec des opinions politiques très différentes pourraient signer. On avait un spectre très vaste de Fukuyama à droite à Noam Chomsky à gauche. La lettre a provoqué une colère qui avait moins à voir avec ce qui était écrit et les valeurs et principes que nous soutenions, que ce qui était perçu comme un message caché qui aurait été indiqué par le nom des signataires. Thomas Chatterton Williams.

Quels espaces pour exprimer les désaccords ? 

Marc Weitzmann évoque cette dynamique collective qui semble hors de contrôle et le rôle des wokes. Il mentionne le New York Times comme un des épicentres du débat qui fait rage en ce moment dans les médias et le milieu culturel.

Les gens ne sont pas prêts pour être en désaccord les uns avec les autres, mais pour faire en sorte que la personne avec laquelle ils ne sont pas d'accord soit réduite au mutisme et ne puisse plus s'exprimer dans la sphère publique. [...] La culture de la suppression c'est de prendre quelqu'un et de faire l'exemple au sujet d'une norme qui est en train de changer. Thomas Chatterton Williams.

Ces pratiques ciblent des personnes qui ont des niveaux très différents de fortune, de puissance et de célébrité.

Si vous regardez ce qui s'est passé à Portland, à Seattle... il n'y a que des foules blanches scandant "Black Lives Matter" qui manifestent contre d'autres blancs. Il n'y a quasiment pas de Noirs qui font partie de ce débat. [...] C'est quelque chose sur la psychologie des Blancs qui n'ont plus besoin de ses victimes noires. [...] Ca maintient l'idée que les Blancs sont supérieurs aux noirs, cela donne un nouveau canal qui est plus acceptable pour dire cela. Thomas Chatterton Williams.

Enjeux pour la démocratie américaine 

Thomas Chatterton Williams revendique l'héritage de la lutte pour les droits civiques et se dit très préoccupé par la situation de la démocratie américaine.

Ca peut vous donner une compréhension de ce que les gens ne sont pas simplement des avatars de groupes ou de catégories de couleur. [...] Il faut lutter contre l'illibéralisme qu'il vienne de la droite ou de la gauche. Thomas Chatterton Williams

Pour aller plus loin

Tribune : Mark Lilla, Margaret Atwood, Wynton Marsalis… :  "Notre résistance à Donald Trump ne doit pas conduire au dogmatisme ou à la coercition" (Le Monde, 08 juillet 2020).

Références musicales : 

Personal Jesus de Johnny Cash
Lucifer de Jay-Z
Voodoo Chile de Jimmy Hendrix

Interprétation simultanée par Michel Zlotowski

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......