LE DIRECT
Observatoire d'astrophysique de Crimée

Temps humain, temps de l'Espace

43 min
À retrouver dans l'émission

À l'occasion de la sortie du livre collectif dirigé par Nicolas Martin "L'Espace" -récompensé du prix "Ciel et Espace"-, état des lieux des connaissances : de la colonisation de l'espace orbital par les Gafas jusqu'à l'espace inconnu.

Observatoire d'astrophysique de Crimée
Observatoire d'astrophysique de Crimée Crédits : Sergei Malgavko - Getty

L’un des deux hommes les plus riches du monde, Elon Musk, fondateur de SpaceX, a posté hier sur les réseaux sociaux la vidéo d’un chimpanzé contrôlant un jeu vidéo sur écran, grâce à un implant mental. Le 24 mars dernier, dans le cadre de son programme Starlink, il annonçait le lancement d’une fusée Falcon, mettant en orbite 60 satellites. Le lendemain, en Sibérie, une fusée Soyouz opérée par Arianespace décollait pour en mettre de son côté 38.

Les lancements devraient continuer à raison de 34 à 36 satellites par mois pour la société OneWeb, et 60 tous les quinze jours pour Starlink, qui vise à terme une constellation de pas moins de 42 000 satellites à elle seule, soit cinq fois le nombre de vaisseaux spatiaux lancés dans l’espace depuis le premier Spoutnik, en 1957. 

Tous ces satellites sont censés permettre le développement des réseaux internet à haut débit sur l’ensemble de la planète. Mais n’ont-ils pas aussi pour conséquence de modifier totalement notre rapport à l’espace ? Le 2 avril dernier, Stéphane Israël, patron d’Arianespace, déclarait ainsi au Monde que nous assistions "à une colonisation de l’orbite basse, qui ne pourra pas accueillir sans dommage des dizaines de milliers satellites".

En 1969, le premier vol habité se posant sur la Lune inspirait à l’écrivain américain Norman Mailer un récit qui commençait par la mort d’Hemingway. La victoire de la technologie représentait pour lui non seulement la mort d’une certaine forme de machisme, mais aussi celle d’une certaine image de la féminité. La Lune, première divinité capricieuse, insaisissable, sauvage et effrayante se réduisait soudain à un gros caillou sur lequel planter un drapeau. Qu’aurait-il dit s’il avait vu l’espace transformé en autoroute de l’information ? 

L'espace, un far-west économique et juridique 

Ce que réalise Elon Musk, c’est un coup de force financier qui profite des faiblesses de la juridiction spatiale. Comme il maîtrise l’intégralité de la chaîne spatiale : de la construction à la mise en orbite, il peut faire ce qu’il veut sans autorisation. Au lieu d’investir dans la technologie pour limiter la pollution, il y a ainsi une course effrénée à la production. Les États, au lieu de prendre la défense de ce bien commun que serait l’espace, se font aujourd'hui dicter les règles de cette course par ces acteurs privés.          
Nicolas Martin

On peut craindre que les points lumineux dans le ciel correspondent plus à l’avenir à des satellites qu’à des étoiles ! L’astronomie bénéficie depuis 1957 de l’accès à l’espace, mais avec la multiplication des mises en orbite, elle risque aujourd'hui d’en pâtir.                            
Alain Riazuelo

La vie peut-elle se développer ailleurs ?

On a démontré qu’il existait de nombreuses autres planètes. L’enquête pour découvrir s’il peut y avoir de la vie progresse, même si nous nous posons toujours beaucoup de questions : est-ce la présence d’eau qui engendre la vie ? Ou au contraire, faut-il que d'autres conditions extrêmement précises soient réunies pour que cela se produise ? Je pense que la réponse est aujourd’hui dans le système solaire, et que dans les décennies à venir, nous obtiendrons des explications.                            
François Forget

Musiques diffusées

Survival de Annette Peacock

Seven Souls de William Burroughs

Space Oddity de David Bowie

Pour aller plus loin 

Présentation du livre L'Espace, dirigé par Nicolas Martin et Matthieu Lefrançois, E/P/A, 2020.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......