LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un amphithéâtre de l'Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, en 2018

Un voile sur le débat public ?

45 min
À retrouver dans l'émission

Visite de Sylviane Agacinski à Bordeaux, participation de Mohamed Sifaoui aux journées de prévention sur la radicalisation à La Sorbonne... Autant d’événements qui ont suscité la polémique dans les enceintes universitaires qui les accueillaient, avant d'être annulés. Le débat public est-il menacé ?

Un amphithéâtre de l'Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, en 2018
Un amphithéâtre de l'Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, en 2018 Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN - AFP

Le 21 septembre dernier, l’artiste plasticien Stéphane Simon invité par l’Unesco à exposer plusieurs de ses sculptures, parmi lesquelles deux nus masculins inspirés de la sculpture grecque antique, a dû couvrir ses deux statues d’un cache sexe, un string dans un cas, une bande à langer pour l’autre, cela à la demande de l’Unesco et afin de ne pas « choquer certaines sensibilités. »

Le mois suivant presque jour pour jour, la philosophe Sylviane Agacinski a dû annuler sa visite à l’université Bordeaux Montaigne sous la pression de groupes LGBT opposés aux positions de la philosophe jugée réactionnaire, transphobe et homophobe. 

Fin octobre enfin, sous la pression cette fois de l’intersyndicale de professeurs en lutte contre l’islamophobie, c’était au tour de l'Université Paris 1 -Panthéon-Sorbonne d’annuler les journées de formation continue sur la prévention de la radicalisation montées par le journaliste Mohamed Sifaoui et l’historien Pierre Vermeren en collaboration avec la Grande Mosquée.

C’est pour dénoncer ce climat que le ministre Jean-Michel Blanquer a récemment évoqué un nouveau maccarthysme. Au nom de la décence et de l’éthique, jette-t-on un voile sur le débat public dans les universités ? Dans le climat des pétitions contre l’islamophobie et juste avant la marche de ce dimanche, Marc Weitzmann a choisi d’aborder la question avec l’exemple de la Sorbonne, et des journées de formations sur la radicalisation.

Programmation musicale :

Hubert-Felix Thiéfaine - La nostalgie de Dieu

Intervenants
  • président de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Philosophe à l'université Paris I
  • Professeur émérite de science politique à l'université Panthéon-Assas, membre de l'Institut universitaire de France
  • Essayiste, spécialiste des questions de radicalisation
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......