LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Amazon France

58 min
À retrouver dans l'émission

Avec Xavier Garambois , Directeur général d'Amazon France Entre « best-sellers », « long-sellers », «quick-books » et « long tail » (dont nous parlera Françoise Benhamou dans sa chronique à 8h45), l'édition française s'internationalise à travers les mots - c'est à dire qu'elle se met à parler anglais. Mais ce phénomène, justement, ne se limite pas aux mots. Mouvements de concentration accrus (on en parlera à 8h30 avec notre chroniqueur d'actualités d'aujourd'hui, Alain Beuve Mery), phénomène des agents littéraires, multiplication des centres culturels Leclerc, des Cultura et des FNAC en périphérie : tout cela dessine un paysage éditorial français en grande mutation. Le grand séïsme, pourtant, est à chercher ailleurs, c'est à dire nulle part et partout à la fois : sur Internet. Tous les acteurs de l'édition ont les yeux rivés sur Internet car après les voyages et les vêtements, les livres arrivent en tête des produits les plus commandés sur le web. La croissance des ventes en ligne de livres est de 30 à 40 % par an, alors que le marché de l'édition est plutôt en recul. Certes, les libraires et les supermarchés ont encore de beaux restes puisque la vente des livres en ligne ne compte que pour 5 % en moyenne du chiffre d'affaire annuel de l'édition évalué à 4 milliards d'Euros. Mais ce n'est que le début : les ventes de livres en lignes explosent aux Etats-Unis où, il est vrai les petits libraires ont disparu ; mais c'est aussi le cas en Europe, par exemple en Allemagne. Et puis bien sûr, on parle chaque jour un peu plus de la dématérialisation des livres qui pourrait atteindre l'édition, comme elle a dévasté l'industrie du disque et s'apprête à le faire pour le cinéma. La mort du CD dans 2 ans, celle du DVD dans 5 ans, celle du livre dans 10 ans ? On s'interroge. Xavier Garambois d'Amazon est l'invité de Masse Critique ce matin sur toutes ces questions.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......