LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Applications pour smartphones

Choisir les bonnes applications : entre bons plans et arnaques

1h24
À retrouver dans l'émission

Les applis sont nées avec les smartphones, dont le premier modèle est sorti en 2007. 10 ans plus tard, plus de 2 millions d'apps sont disponibles sur l'App Store, mais cet écart cache mal une concentration de nos usages autour de quelques applis des GAFA. Sécurité, données, quels enjeux aujourd'hui?

Applications pour smartphones
Applications pour smartphones Crédits : MACROVECTOR / SCIENCE PHOTO LIBR / MVE / SCIENCE PHOTO LIBRARY - AFP

Dans l'actu de Soft Power, nous sommes allés à l'IndieCade Europe, le festival du jeu vidéo indépendant, qui s'est déroulé à Paris du 30 au 31 octobre 2017. Parce que les jeux vidéo sont aussi politiques, voici le témoignage de deux studios : Accidental Queens pour le jeu "Another Lost Phone" et Florent Morin, du Studio The Pixel Hunt, nous parle du jeu développé "Burry me my love" (Enterre-moi mon amour).

Dossier : le monde des applications mobiles

Créées il y a à peine une décennie (2007), les applications pour mobiles ont désormais envahi notre vie quotidienne. Munis en moyenne de 25 à 30 « apps » sur nos smartphones, ce sont environ 30 heures que nous consacrons mensuellement aux applications, dont une majorité concentrée sur un nombre très faible d’apps et qui appartiennent bien souvent aux GAFA. Malgré les 2 millions d'applications disponibles sur l'App Store (iPhone) et le Google Play Store (Android), la concentration des acteurs n’est pas sans incidence sur la gestion de nos données personnelles…

Débat : Sommes-nous propriétaires de nos données?

Dans "le numérique est politique", Laure de La Raudière, députée Les Constructifs et Gaspard Koenig, philosophe, présentent les enjeux liés aux données personnelles et à la règlementation à mettre en place pour réguler ces données. RGPD, règlement e-privacy, droit de propriété : quelle patrimonialité apposer à nos données personnelles afin de concilier la protection de notre vie privée avec un modèle économique pérenne pour les industries numériques ?

Gaspard Koenig relève notamment qu'à l'heure actuelle, on ne peut pas contester l'utilisation des données. Il n’y a pas de droit de propriété sur les données personnelles aujourd'hui, donc pas de patrimonialité de ces données, comme le relève l'étude annuelle du Conseil d'Etat (2014) relative au numérique. Selon lui, le débat autour des données comme enjeu de droit de propriété ou de domaine public correspond au problème des commons. Ce débat est classique en philosophie politique et appelle traditionnellement trois réponses possibles :

  • Nationaliser les données personnelles (c'est la position défendue en France par Pierre Bellanger dans l'ouvrage Souveraineté Numérique)
  • Insérer les données personnelles dans le champ du droit des obligations dans un système de droit personnaliste (DPR) : le droit des internautes est consacré et tout internaute peut avoir accès à ses données sur demande à l'entreprise et la loi aurait l'obligation de dévoiler ses algorithmes. Cette solution conduirait néanmoins à une judiciarisation excessive qui ralentirait le rythme de croissance de l'innovation.
  • Pour le philosophe, la réponse la plus adaptée consiste à introduire une patrimonialité aux données personnelles. En introduisant un droit de propriété, les plateformes devraient payer les utilisateurs selon la valeur de leur data : le marché serait différencié en fonction de l'intérêt des données récoltées et introduirait une plus grande transparence. A l'illusoire gratuité des applications actuellement se substituerait une possibilité effective de refus d'utiliser ces données personnelles moyennant contribution financière : les termes d'un contrat explicite et transparent.

Les données personnelles sont le pétrole du XXIè siècle - Gaspard Koenig

L'équipe de Soft Power vous livre également les 50 applications indispensables sur son Medium :

https://medium.com/@martelf/les\-50\-apps\-de\-léquipe\-de\-soft\-power\-1e14cd4241f5

Intervenants
  • Journaliste à France 24
  • journaliste à L'Obs, cofondateur de Rue89
  • consultant chez Spintank, agence de communication spécialisée dans le numérique
  • Philosophe, enseignant à Science Po, président du think-tank GenerationLibre
  • députée Agir d'Eure-et-Loire
  • fondatrice de la plateforme de recommandations de podcasts Elson et l'agence de formation et d'aide à la création de Podcast Tac Tac Tac
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......