LE DIRECT
Représentation de Rimbaud par l'artiste australien Jimmy C à Paris

Le Soft Power d'Arthur Rimbaud

16 min
À retrouver dans l'émission

En accord avec la thématique du voyage de France Culture, Soft Power dessine les traits d'un Rimbaud aux multiples facettes : le voyageur, l'explorateur et l'ethnologue, son influence dans le monde et enfin, sa présence numérique ou le Rimbaud 2.0 .

Représentation de Rimbaud par l'artiste australien Jimmy C à Paris
Représentation de Rimbaud par l'artiste australien Jimmy C à Paris Crédits : JOEL SAGET / AFP - AFP

Soft Power, dans le prolongement de la semaine de France Culture sur le voyage, part en exploration avec Rimbaud. Les thématiques de l’exploration, de l'aventure et du voyage sont omniprésents chez le poète, dans son oeuvre et dans sa vie. Rimbaud incarne en effet le voyage : il fuit la littérature pour partir, loin de tout le monde, de Verlaine et d’abord de la poésie.

Dans cette émission, nous explorons trois dimensions du softpower rimbaldien : 

Rimbaud voyageur, explorateur et ethnologue

L'influence de Rimbaud dans le monde : son Soft Power

- Sur les femmes : Lettre de Rimbaud à Paul Demeny - 15 mai 1871

« Ces poètes seront ! Quand sera brisé l’infini servage de la femme, quand elle vivra pour elle et par elle, l’homme, jusqu’ici abominable, — lui ayant donné son renvoi, elle sera poète, elle aussi ! La femme trouvera de l’inconnu ! Ses mondes d’idées différeront-ils des nôtres ? — Elle trouvera des choses étranges, insondables, repoussantes, délicieuses ; nous les prendrons, nous les comprendrons. »

- Sur la poésie française : Lettre d’Arthur Rimbaud à Paul Demeny, dite lettre du « Voyant » - 15 mai 1871

« Musset est quatorze fois exécrable pour nous, générations douloureuses et prises de visions, — que sa paresse d’ange a insultées ! Ô ! les contes et les proverbes fadasses ! Tout est français, c’est-à-dire haïssable au suprême degré ; français, pas parisien ! Encore une œuvre de cet odieux génie qui a inspiré Rabelais, Voltaire, jean La Fontaine, ! On savourera longtemps la poésie française, mais en France. »

La présence numérique : le Rimbaud 2.0

Sur Internet, l'empreinte de Rimbaud est présente partout. Voici quelques sites qui recense la mythologie rimbaldienne.

- Le site de la ville de Charleville-Mézières

- Le site d'Alain Bardel 

- Le site Gallica qui contient les oeuvres complètes et manuscrites

Pour aller plus loin :

L’exposition « Enquêtes vagabondes » au Musée Guimet (arts asiatiques), raconte le tour du monde d’Emile Guimet et de Felix Regamey (illustrateur et peintre) entre 1876 et 1877 en Chine, au Japon, en Egypte et aux Etats-Unis. Ils sont deux amis proches de Rimbaud et Verlaine. Exposition à retrouver du 6 décembre 2017 au 12 mars 2018.

Bibliographie sommaire sur Rimbaud      

Œuvres

• Oeuvres complètes, Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard (edition of 2009). 

• Rimbaud, Je ne suis pas venu ici pour être heureux, Correspondance, edition by Jean-Luc Steinmetz, GF, Flammarion, 2015 

• Arthur Rimbaud/Paul Verlaine, Un concert d'enfers, Vies et poésies, Gallimard, Quarto, 2017.   

Analyses 

• Yves Bonnefoy, Notre besoin de Rimbaud, La Librairie du XXIème siècle, Seuil, 2009.   

Biographies 

• Seth Whidden, Arthur Rimbaud, Reaktion, Critical Lives, 2018 (en anglais)

• Enid Starkie, Rimbaud, Flammarion, 1982 ; 

• Benjamin Fondane, Rimbaud le voyou, Non Lieu, 2010 ; 

• Pierre Petitfils, Rimbaud, Julliard, 1982. 

• Jean-Baptiste Baronian, dir., Dictionnaire Rimbaud, coll. Bouquins, Robert Laffont, 2014. 

• Edmund White, Rimbaud, Rivages, reed 2013 

• Pierre Michon, Rimbaud le fils, Gallimard, Folio, 1991   

Sur le catholicisme   

• Rimbaud et Claudel : Paul Claudel, "Vers et proses", préface aux Oeuvres, Mercure de France, 1912 (initialement publié dans La Nouvelle Revue Française, octobre 1912). 

• Stéphane Barsacq, Rimbaud, Celui-là qui créera Dieu, Points Seuil, 2014. S 

• Voir aussi : « Rimbaud catholique », dans Isabelle Rimbaud, Reliques, Mercure de France, 1921.   

Rimbaud et Aragon, Breton, dadaisme et surréalisme :   

• Aragon, Pour expliquer ce que j'étais, Gallimard, 1989 (pp. 49-65). S 

• Rimbaud and Breton : Maurice Nadeau, Histoire du surréalisme, Points-Seuil 1964, pp. 40-41 

• Rimbaud, Je ne suis pas venu ici pour être heureux, Correspondance, op. cit., pp. 18-19.

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......