LE DIRECT
Des bulles de communication s'affichent sur la ville de New York, Etats-Unis

Penser le numérique : dix questions, dix débats, dix livres

1h32
À retrouver dans l'émission

Pour comprendre les mutations du numérique et mesurer leurs enjeux politiques, Soft Power cartographie l'actualité de la pensée des nouvelles technologies. Cybersécurité, GAFA, surveillance, algorithme, réseaux sociaux, etc. : 10 thèmes pour dresser un état des lieux des idées du numérique.

Des bulles de communication s'affichent sur la ville de New York, Etats-Unis
Des bulles de communication s'affichent sur la ville de New York, Etats-Unis Crédits : Prasit Photos - Getty

1. Shoshana Zuboff : l’âge du capitalisme de surveillance

Cette enquête d'ampleur analyse comment les géants du web captent et monnayent nos données non seulement à des fins commerciales mais aussi dans un but politique : celui d'orienter et de programmer les comportements. Des premiers pas de Google au scandale de Cambridge Analytica, Shoshana Zuboff analyse cette mutation du capitalisme, où la souveraineté du peuple est menacée par la nouvelle industrie numérique, opaque et toute-puissante. | Shoshana Zuboff, L’Âge du capitalisme de surveillance, traduction française aux éditions Zulma, 864 pages.

2. Jérôme Poirot : l’avenir sombre des cyberattaques

Jérôme Poirot - haut-fonctionnaire et ancien adjoint du coordonnateur national du renseignement - revient sur le travail des services d'espionnage et le rôle qu'ils ont pu jouer dans l'histoire. Surtout, l'ouvrage revient sur la guerre secrète que se livrent les pays en période de pandémie et de course à la vaccination, entre cyberattaques et infiltrations informatiques. | Jéroime Poirot, Renseignement et espionnage, au-delà des légendes, éd. Plon, 215 pages.

3. Simone Pieranni : l'avenir numérique de la Chine

Les stratégies géopolitiques de Xi Jinping, l'organisation du contrôle social et l'acceptation confucéenne de la surveillance personnalisée par le plus grand nombre sont le moteur de ce développement à marche forcée. Et ouvre la porte d'un monde qui ressemble déjà à la série dystopique dont s'inspire le titre de cet ouvrage. Le journaliste Simone Pieranni s'interroge sur la place du numérique, et ses dérives, dans la Chine actuelle, en suivant les évolutions rapides des industries de pointe. | Simone Pieranni, L'avenir s'écrit en Chine, éd. C&F, janvier 2021, 184 pages.

4. Olivier Tesquet : le traçage numérique à l'heure de la pandémie

Dans son précédent livre (À la trace : enquête sur les nouveaux territoires de la surveillance, éd. Premier Parallèle, 2019), Olivier Tesquet a dressé une cartographie des acteurs et des enjeux de la surveillance contemporaine. Dans son nouveau livre, il s’intéresse à la manière dont la pandémie de Covid-19 a accéléré ce processus de surveillance pour endiguer la course au virus. | Olivier Tesquet, État d'urgence technologique, Comment l'économie de la surveillance tire parti de la pandémie ?, éd. Premier Parallèle, février 2021, 145 pages.

5. Samuel Laurent : la face sombre des réseaux sociaux

Journaliste au Monde et ancien responsable des Décodeurs, Laurent analyse sa relation à ce réseau social et la façon dont celui-ci a refaçonné l’espace public. A partir de sa propre expérience, il pointe les limites du réseau social et raconte pourquoi il a cessé d'y polémiquer. Désormais, il se contente de promouvoir ses articles et d'y trouver des informations. Il montre aussi comment on pourrait améliorer le débat public. | Samuel Laurent, J’ai vu naître le monstre - Twitter va-t-il tuer la #démocratie ?, éd. Les Arènes, février 2021.

6. Anne-Cécile Robert : la post-vérité

Anne-Cécile Robert – journaliste au Monde Diplomatique et enseignante à l’Institut d’études européennes de l’Université Paris 8 – analyse la place du mensonge dans les discours publics où la frontière entre vérité et fausses informations aurait tendance à s’effacer. Les réseaux sociaux et les nouvelles technologies y ont certes un rôle mais ils ne sont pas les seuls responsables : la volonté de contrôler ces outils l’emporte de plus en plus sur une réflexion de fond. Pour l’auteure la solution est donc de réaffirmer la place de l’humain en tant qu’être pensant capable d’exercer sa faculté de jugement. | Anne-Cécile Robert, Dernières nouvelles du mensonge, éd. Lux, janvier 2021, 213 pages.

7. Rémi Mathis : dans les coulisses de Wikipédia

Président de Wikimédia France pendant plusieurs années, Rémi Mathis consacre un livre à Wikipédia à l’occasion des 20 ans de l’encyclopédie. Connaissant ses rouages, il répond à de nombreuses questions pour éclairer le fonctionnement de Wikipédia : qui décide de ses règles ? certains articles peuvent-ils être censurés ? existe-t-il un rédacteur en chef ? quel est le modèle économique ? Combien d'articles à ce jour ont-ils été écrits ? | Rémi Mathis, Wikipédia - Dans les coulisses de la plus grande encyclopédie du monde, éd. First, janvier 2021.

8. Pierre Louette : réguler les GAFA

Pierre Louette est un haut-fonctionnaire français, ancien président-directeur général de l'AFP et actuellement président du groupe Les Echos-Le Parisien. Au premier rang de la négociation des droits d'auteurs de son groupe de presse avec les GAFA, il défend dans ce livre une position ferme pour contrôler les géants du web, n'hésitant pas à dénoncer leur "suprématie" et leur "écrasante domination". Une fois ceci posé, tout reste à faire. | Pierre Louette, Dés géants et des hommes, éd. Robert Laffont, février 2021, 324 pages.

9. Natalie Rastoin : le nouveau marketing

Dans ce livre co-signé par deux responsables d'Ogilvy, agence de publicité mondialisée, on suit les évolutions du monde de l'entreprise. Mais à rebours de bien des penseurs de l'entreprise, Hassoun et Rastoin militent pour réintroduire, au lieu des algorithmes, l'humain. Nourri des sciences humaines, ils prennent au sérieux le "facteur humain" et le valorisent – enfin.| Natalie Rastoin, Batoul Hassoun, Un caillou dans la chaussure, l'humain au cœur de l'entreprise, éd. L'Observatoire, novembre 2020, 240 pages.

10. Vincent Courboulay : numérique et développement durable

La transition numérique et la transition écologique sont-elles antinomiques ou peuvent-elles converger ? Partisan d'une certaine sobriété, l'auteur fait d'abord un bon diagnostic sur les débats pour un numérique responsable. Calculer l'impact environnemental du web est toutefois plus complexe qu'il ne le dit, car il faut tenir compte des économies carbones qu'il engendre. Il cite des études critiques contre le numérique, passant sous silence celles qui montrent que l'empreinte carbone des entreprises du web est en train de baisser grâce aux innovations technologiques (comme le montre la revue Sustainability). Le numérique, surtout, est écologique lorsque l'énergie qu'il utilise l'est (renouvelable ou nucléaire) ; il ne l'est pas lorsqu'elle est carbonée. Dommage que l'auteur ne traite pas sérieusement la question essentielle qu'il aborde, surtout quand, sur la fin, ses cinq solutions vers un numérique responsable (les 5 R) sont impraticables ou mènent vers la décroissance. Ce livre devient ainsi, à son corps défendant, le manuel idéal pour échouer la transition vers un numérique responsable !  
| Vincent Courboulay, Vers un numérique responsable, éd. Actes Sud, janvier 2021, 224 pages.

D'autres livres pour aller encore plus loin !

  • Sarah T. Roberts : les nettoyeurs du web | Il s’agit d’une vaste enquête sur les nettoyeurs du web, ces travailleurs employés par des sous-traitants dans le monde entier afin de modérer les contenus des réseaux sociaux. Sarah T.Roberts – chercheuse à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) – met à jour l’économie souterraine de ces collecteurs de déchets numériques par des dizaines d’entretiens. À rebours du progressisme affiché des géants du numérique, l’autrice révèle les conditions de travail de ces employés et les risques psychologiques auxquels ils sont exposés.| Sarah T. Roberts, Derrière les écrans, les nettoyeurs du web à l’ombre des réseaux sociaux, éd. La Découverte, octobre 2020, 264 pages.
  • Cédric Durand : vers un féodalisme numérique ? | Cédric Durand – économiste à l’université Sorbonne Paris-Nord – s’interroge sur ce que le numérique fait au capitalisme. Utilisateurs dépendants des grandes plateformes, richesses dont seules profitent les entreprises du numériques, monopole des GAFA, essor d’une société de surveillance : pour l’auteur nous sommes entrés dans une période de nouvelle forme de féodalisme, marquée par une domination des acteurs du numérique. | Cédric Durand, Techno-féodalisme, critique de l’économie numérique, éd. Zones, septembre 2020, 256 pages.
     
  • Dominique Boullier : sortir de l'emprise des réseaux sociaux| Dominique Boullier – sociologue, linguiste et professeur à Sciences Po – revient sur les méthodes développées par les réseaux sociaux qui sollicitent en permanence l’attention chez leurs utilisateurs tout en développant chez eux une forme d’addiction. Cette dépendance est aussi l’affaire des dirigeants politiques ; leurs relations aux réseaux sociaux ne sont pas sans danger pour notre démocratie. Spécialisé dans le numérique et l’économie de l’attention, l’auteur analyse les méthodes pour utiliser les réseaux sociaux sans en subir leur emprise. | Dominique Boullier, Comment sortir de l’emprise des réseaux sociaux, éd.Le Passeur, octobre 2020, 304 pages.
  • Joëlle Toledano : pour une autre régulation des GAFA | L’économiste Joëlle Toledano – professeure à l’Université Paris-Dauphine et membre du Conseil national du numérique – montre l’hégémonie que les GAFA ont conquis sur nos vies quotidiennes, malgré plusieurs tentatives de régulation. L’origine de ce retard face à ces entreprises technologiques et agiles ? Notre manque de compréhension de leurs modèles économiques et les conséquences sur la régulation. Prix du livre d’économie 2020, l’économiste insiste sur l’importance de reprendre l’initiative afin de créer des institutions de régulation au service du bien commun. |Joëlle Toledano, GAFA, reprenons le pouvoir !, éd. Odile Jacob, 192 pages.

Et aussi :

LES RÉSEAUX SOCIAUX | Suivez Soft Power sur les réseaux sociaux pour ne rater aucun podcast mais aussi voir les photos, les vidéos et la playlist de l'émission : Instagram | Twitter | Facebook | LinkedIn | Spotify

L’ACTUALITÉ DE SOFT POWER | Pour tout comprendre à l’actualité du numérique, lisez notre Alphabet numérique et notre guide des 44 intellectuels pour penser le numérique. Et pour en savoir plus sur la pensée de l'écologie, nous avons créé notre bibliothèque idéale des penseurs de l'écologie.

Chroniques

18H30
6 min

Le Village global

La Villa San Francisco : une résidence à la croisée des arts et du numérique
Intervenants
  • journaliste au Monde, ancien responsable de la rubrique "Les Décodeurs"
  • ancien président de Wikimédia France
  • Journaliste au Monde diplomatique
  • journaliste spécialisé dans les questions numériques à Télérama, ancien d'Owni
  • Attachée culturelle au Consulat Général de France à San Francisco en charge de la Villa San Francisco
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......