LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le 8 février 2018, le jeune journal Ebdo publie son cinquième numéro consacré à une enquête sur la plainte déposée pour viol contre Nicolas Hulot en 2008

Affaire Hulot : pourquoi n'a-t-on pas cru Ebdo ?

15 min
À retrouver dans l'émission

Le numéro d'Envoyé Spécial consacré aux témoignages de femmes accusant Nicolas Hulot d'agressions sexuelles a suscité un grand intérêt en novembre 2021. Pourtant, une enquête avait révélé des faits similaires en 2018, elle était publiée dans le magazine Ebdo, et n'a pas connu le même succès.

Le 8 février 2018, le jeune journal Ebdo publie son cinquième numéro consacré à une enquête sur la plainte déposée pour viol contre Nicolas Hulot en 2008
Le 8 février 2018, le jeune journal Ebdo publie son cinquième numéro consacré à une enquête sur la plainte déposée pour viol contre Nicolas Hulot en 2008 Crédits : Chesnot - Getty

Le Superfail de la semaine porte sur l’affaire Hulot, sur les actes de prédation attribués à Nicolas Hulot sur de jeunes femmes, tels qu’ils sont désormais connus depuis l’enquête d'Envoyé Spécial diffusée le 25 novembre 2021. Oui mais voilà : cette enquête d'Envoyé Spécial n'est pas la première à porter sur ce sujet. En 2018, un éphémère magazine papier nommé Ebdo avait été le premier à révéler ces exactions au travers d'une enquête, signée Anne Jouan et Laurent Valdiguié. Or à l'époque, cette enquête avait été ensevelie sous les critiques, sous le scepticisme. Voilà pourquoi nous avons décidé de revenir sur ce sujet : pourquoi à l'époque cette enquête n'avait pas été considérée avec l'attention qu'elle méritait ? Nous en parlons avec l'un des deux auteurs de cette enquête, le journaliste d'investigation Laurent Valdiguié ainsi qu'avec la journaliste Elise Karlin. 

Les débuts d'une enquête sur l'une des personnalités préférées des français

Début 2018, les deux journalistes récemment entrés dans la rédaction d'Ebdo, Laurent Valdiguié et Anne Jouan, décident d'enquêter sur Nicolas Hulot pour répondre à la question suivante  : pourquoi Nicolas Hulot a-t-il brusquement renoncé à être candidat à la présidentielle de 2017 ? 

C'est la personnalité incontournable du gouvernement. Mais il y a quand même un petit mystère Hulot : pourquoi Hulot a renoncé à se présenter à la présidentielle pour la campagne de 2017 alors que tout était prêt, alors que c'était son moment ? Laurent Valdiguié, journaliste d'investigation 

Et en débutant leur enquête, ils découvrent que l'entourage de Nicolas Hulot s'accorde à dire qu'il aurait pu se rendre coupable de comportements inappropriés vis à vis des femmes. 

Dans l'entourage de Nicolas Hulot, certains parlent de faits d'agressions sexuelles. Mais ce sont des faits non confirmés puisqu'il n'en est nullement question ni dans les journaux, ni dans sa biographie officielle. Laurent Valdiguié, journaliste d'investigation 

C'est en se documentant sur son passé, que les  journalistes découvrent qu'une plainte pour viol a été déposée contre lui en 2008 pour des faits remontant à 1997. Ils décident alors de recueillir le témoignage de la plaignante et de sa famille tout en respectant leur demande d'anonymat. Quelques jours après, son identité sera révélée par le journal Le Parisien, il s'agissait de Pascale Mitterrand, petite fille du président socialiste. 

Une enquête décrédibilisée 

Dès la sortie du cinquième numéro d'Ebdo, dont la couverture est consacrée à l'"Affaire Hulot" renvoyant à l'enquête des deux journalistes, les critiques pleuvent sur la rédaction du magazine. On accuse les journalistes Anne Jouan et Laurent Valdiguié d'avoir manqué de rigueur journalistique et de ne pas avoir révélé l'identité de la plaignante. 

La violence du tir de barrage est disproportionnée par rapport aux reins de cette rédaction. A la fois, ça paralyse Ebdo et à la fois il va se passer quelque chose de complètement contradictoire : dans la semaine de ce tir de barrage, il y a trois femmes qui vont prendre contact avec nous et ces trois femmes ce sont celles qui ont témoigné aujourd'hui dans Envoyé Spécial. Laurent Valdiguié, journaliste d'investigation 

Elise Karlin, journaliste, revient sur la réception par la profession journalistique de l'enquête parue dans l'Ebdo en 2018. 

Les souvenirs que j'en avais c'était que le témoignage était anonyme, les faits étaient prescrits et c'est vrai que la défense de Nicolas Hulot à l'époque fonctionne assez bien. Elise Karlin, journaliste 

En plus des critiques adressées par la profession journalistique, le gouvernement fait bloc pour soutenir le ministre à la transition écologique et solidaire : Emmanuel Macron dit rester "de marbre" face à ces accusations, tandis que Marlène Schiappa, alors secrétaire d'état chargée de l'égalité entre les hommes et les femmes, prend sa défense dans Le Journal du dimanche. Pour Laurent Valdiguié, si l'enquête a eu si peu d'écho en 2018, cela s'explique aussi par la contexte de l'époque : 

En 2018, il n'y avait pas eu l'affaire Matzneff, il n'y avait pas eu l'affaire Poivre d'Arvor, et surtout il n'y avait pas eu l'affaire Duhamel.  Le mur de la prescription a volé en éclat en 2021, à mon avis avec l'affaire Duhamel. Laurent Valdiguié, journaliste d'investigation

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......