LE DIRECT
Alexeï Navalny s'est imposé comme la figure principale de l'opposition politique en Russie : arrêté le 17 janvier 2021 lors de son retour à Moscou, l'ONU et plusieurs pays membres de l'UE ont réclamé sa libération

Affaire Navalny : comment rater un opposant (en laissant des traces)

13 min
À retrouver dans l'émission

Le 20 août 2020, Alexeï Navalny est victime d’une tentative d’empoisonnement. Mais cette tentative se solde par un échec, l'opposant politique russe est encore bien vivant : il n’a cessé depuis de démontrer l’implication du Kremlin dans sa tentative d’assassinat.

Alexeï Navalny s'est imposé comme la figure principale de l'opposition politique en Russie : arrêté le 17 janvier 2021 lors de son retour à Moscou, l'ONU et plusieurs pays membres de l'UE ont réclamé sa libération
Alexeï Navalny s'est imposé comme la figure principale de l'opposition politique en Russie : arrêté le 17 janvier 2021 lors de son retour à Moscou, l'ONU et plusieurs pays membres de l'UE ont réclamé sa libération Crédits : HANDOUT / INSTAGRAM ACCOUNT @NAVALNY - AFP

Méfiez-vous de votre slip ! Si je vous dis ça c’est que celui-ci pourrait bien être agrémenté de Novitchok, ce puissant poison utilisé par les services secrets russes. C’est en effet ainsi que les sbires de Poutine ont tenté d’éliminer Alexeï Navalny le 20 août 2020, dans un avion qui devait le ramener à Moscou. 

Pour comprendre et analyser pourquoi cette opération a échoué, nous sommes allés interroger François Bonnet, journaliste à Médiapart et auteur de plusieurs articles sur l'affaire Navalny. 

Pourquoi empoisonner Navalny ? 

Alexeï Navalny s’est imposé en quelques années comme la principale figure d’opposition en Russie, notamment grâce à ses enquêtes publiées sur Youtube dans lesquelles il dénonce régulièrement les faits de corruption dont se seraient rendus coupables certains dirigeants politiques. L’une de ses vidéos les plus remarquées fut celle consacrée à l’ancien président Dimitri Metvedev, accusé par Alexeï Navalny de s’être constitué un immense empire immobilier sur la base de pratiques corruptrices. 

Par ailleurs Navalny promeut depuis des années une stratégie politique, qu’il appelle le « smart vote » et qui consiste à appeler les citoyens russes à voter systématiquement contre le candidat du pouvoir. Les élections législatives devant avoir lieu en septembre 2021 en Russie, la stratégie de Navalny commence à sérieusement inquiéter le pouvoir. 

Navalny est devenu ce personnage, totalement incontrôlable, extrêmement critique, qui n’a qu’un seul mot d’ordre : « Contre le parti des voleurs et des escrocs ! ». C’est son seul et unique slogan. Et cela devient extrêmement gênant pour le pouvoir. » François Bonnet, journaliste 

L'implication du Kremlin dans la tentative d'empoisonnement de Navalny 

Le 20 août 2020, alors qu’Alexeï Navalny achevait sa campagne électorale en Sibérie en vue des élections locales, il est victime d’une tentative d’empoisonnement : ses sous-vêtements sont aspergés d’un poison du nom de Novitchok, connu pour avoir été développé par les scientifiques soviétiques à la fin des années 70-80. Pour François Bonnet, l’implication du Kremlin dans cette tentative d’assassinat ne fait aucun doute : 

C’est une opération sur le long terme qui est quand même extrêmement complexe : on manie un produit qui est une arme chimique d’extrême dangerosité, le Novitchok, une arme qui est conservée dans des laboratoires secrets, dans des instituts extrêmement gardés. Donc si vous voulez, l’ampleur de l’opération nous fait obligatoirement remonter jusqu’à la direction du FSB. » 

Or la direction du FSB (successeur du KGB soviétique) ne peut engager une opération d’une telle ampleur sans l’accord du Kremlin. 

Une opération ratée, la crédibilité du FSB érodée ? 

Les causes de l’échec des services russes dans cette tentative d’empoisonnement sont évoquées par un agent du FSB lui-même, piégé au téléphone par Alexeï Navalny. Cette conversation téléphonique a été diffusée sur la chaîne Youtube de l’opposant politique en décembre 2020, et permet de mieux comprendre pourquoi le Novitchok n’a pas produit l’effet escompté : 

Le vol Tomsk-Moscou dure environ quatre heures. Pendant ces quatre heures, il doit mourir. Or ce qu’il se produit, c’est qu’au bout de vingt minutes, quand il est saisi par les premiers troubles (…) sa femme et l’un de ses proches foncent dans la cabine de pilotage et demandent aux pilotes d’atterrir de toute urgence à Omsk. Omsk c’est quarante minutes de vol (…). Et une ambulance l’attend sur la piste d’atterrissage de l’aéroport. 

La conversation téléphonique enregistrée par Alexeï Navalny dans laquelle il obtient des informations secrète sur le déroulement de l’opération du FSB, ainsi que le travail d’enquête mené par le média Bellingcat identifiant les agents impliqués dans la tentative d’empoisonnement, semblent avoir eu un retentissement sans précédent et pourraient porter durablement atteinte à la crédibilité du pouvoir russe. 

Extraits sonores : 

Journal CNN : https://www.youtube.com/watch?v=urhuQtDFKWI

Conversation téléphonique avec l'agent du FSB : https://www\.youtube\.com/watch?v=gwvA49ZXnf8

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......