LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Grande America en flammes, le 12 mars 2019

Grande America, grande catastrophe

20 min
À retrouver dans l'émission

Le 12 mars, le navire de commerce italien "Grande America" a sombré à 300 km des côtes françaises après qu'un incendie s'est propagé. A bord, 2 100 véhicules mais aussi 1 050 tonnes de matières dangereuses. Comment expliquer une telle catastrophe ?

Le Grande America en flammes, le 12 mars 2019
Le Grande America en flammes, le 12 mars 2019 Crédits : LOIC BERNARDIN / MARINE NATIONALE - Maxppp

Le 12 mars, le navire de commerce italien "Grande America", long de 214 mètres, transportant 365 conteneurs a sombré, ravagé par un incendie. A bord, 2 100 véhicules mais aussi 1 050 tonnes de matières dangereuses qui se sont déversées en mer. Aujourd'hui, le spectre d'une marée noire semble écarté mais la catastrophe demeure.  Nous recevons pour en parler Jacky Bonnemains, porte parole de l'ONG Robin des Bois.

Il y a eu une prise de feu qui a été mal maîtrisée par l'équipage, faute de moyens immédiatement disponibles, et puis aussi faute d’informations suffisantes sur toutes les cargaisons embarquées. De plus, il y a eu des tergiversations dans l’alerte. 

Les incendies sont de plus en plus fréquents sur les porte-conteneurs voire des ruptures en deux à cause d'erreurs d'architecture. (...) On peut estimer de 20 000 à 50 000 conteneurs qui se perdent en mer chaque année à cause des tempêtes, et tous ces conteneurs transportent des matières dangereuses pour l'environnement marin. Jacky Bonnemains

Inventaire des matières dangereuses à bord du porte-conteneur italien Grande America

Le transport maritime est accablé de problèmes majeurs : le gigantisme et la précipitation. Le gigantisme des bateaux toujours plus grands avec de moins en moins d’hommes à bord. La précipitation et l’urgence car les navires sont traités presque comme des trains, sommés de tenir les délais. (…) Le transport maritime a besoin de ralentisseurs, malheureusement la mondialisation est un accélérateur… Jacky Bonnemains

"Superfail", à découvrir chaque lundi

Superfail" est notre nouveau podcast "natif", né comme podcast et originaire du numérique, sans passer d’abord par l’antenne hertzienne. C’est Guillaume Erner, le producteur des Matins de France Culture, qui se lance sur cette nouvelle "antenne" numérique : chaque lundi matin, retrouvez une histoire d'échec, de fail, décryptée avec un invité. Un nouveau programme à part entière à écouter à votre rythme, quand vous le désirez. Et qui a pour ambition d'explorer les possibilités offertes par le média, en termes de ton, d'écriture, de durée...

Retrouvez l'intégralité des épisodes de Superfail

Pour vous abonner au podcast

Pour Android et autres applications : abonnez-vous avec le fil RSS (sur téléphone Android et autres applications)  

Sur iTunes et téléphones Apple : abonnez-vous avec ce lien

L'équipe de Superfail

Production : Guillaume Erner  

Réalisation : David Jacubowiez  

Avec la collaboration de Daphné Abgrall

Chroniques
7H35
3 min
La Revue de presse internationale
Quand le darwinisme se multiplie par le capitalisme
7H40
42 min
L'Invité(e) des Matins
Projet de loi pour une école de la confiance : pourquoi tant de défiance ? Jean-Michel Blanquer est l’invité des Matins
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......