LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Marc Jacobs au HYFASHION Digital Fashion Festival à Shanghai, en Chine, le 26 avril 2018

La démode du couturier Marc Jacobs

11 min
À retrouver dans l'émission

Il y a vingt ans Marc Jacobs était l’enfant chéri de la mode américaine avec une carrière fulgurante entamée dans les années 90. Aujourd’hui, son business se porte mal. Retour sur l'histoire de Marc Jacobs avec Véronique Philipponnat, ancienne rédactrice en chef de ELLE.

Marc Jacobs au HYFASHION Digital Fashion Festival à Shanghai, en Chine, le 26 avril 2018
Marc Jacobs au HYFASHION Digital Fashion Festival à Shanghai, en Chine, le 26 avril 2018 Crédits : Zhou junxiang / Imaginechina - AFP

Il y a la mode, mais aussi la démode.  Depuis les années 90 et la création de sa marque, Marc Jacob régnait en pape sur le monde de la mode. Nommé directeur artistique des collections de Louis Vuitton en 1997, il imagine l’univers de la mode féminine de la marque jusqu’en 2013.  Aujourd’hui remplacé par des créateurs plus jeunes, il a perdu son statut d’icône et ses boutiques ferment en nombre…Retour sur la démode de Marc Jacobs avec Véronique Philipponnat, ancienne rédactrice en chef de ELLE et consultante pour des marques de luxe.

Marc Jacobs est le John Kennedy de la mode. Il a commencé sa carrière dans les années 90 avec sa marque et rapidement il y a eu une hystérie autour de ses défilés. Bernard Arnaud l’a recruté et placé à la tête de la direction artistique de la mode femme de Louis Vuitton et c’est lui qui a inventé la mode puisqu’à l’époque c’était un maroquinier qui ne faisait que des sacs. C’était le cool kid mais aujourd’hui ça a changé...

Il a quitté Vuitton en 2013 pour se reconcentrer sur sa marque mais celle-ci continue à perdre de l’argent. Il a peut-être perdu le sens de l’esthétique du moment.

En 2015 il a perdu son « Pierre Bergé » : Robert Duffy. Un créateur est bon s’il est bien accompagné. Ça a nuit à son business. A-t-il perdu en créativité ? Je ne crois pas, il est toujours le chouchou d’Anna Wintour par exemple. Dans la mode il y a des cycles et il a été remplacé aujourd’hui par des gens plus jeunes, plus branchés comme Virgil Abloh chez Vuitton.

"Superfail", à découvrir chaque vendredi

"Superfail" est un podcast "natif", né comme podcast et originaire du numérique, sans passer d’abord par l’antenne hertzienne.  C’est Guillaume Erner, le producteur des Matins de France Culture, qui se lance sur cette nouvelle "antenne" numérique : chaque vendredi matin, retrouvez une histoire d'échec, de fail, décryptée avec un invité. Un nouveau programme à part entière à écouter à votre rythme, quand vous le désirez. Et qui a pour ambition d'explorer les possibilités offertes par le média, en termes de ton, d'écriture, de durée...  Retrouvez ici l'intégralité des épisodes de Superfail.

Pour vous abonner au podcast

Pour Android et autres applications : abonnez-vous avec le fil RSS (sur téléphone Android et autres applications) Sur iTunes et téléphones Apple : abonnez-vous avec ce lien  

Chroniques
9H53
5 min
C'était à la une
Quand un journaliste dénonçait la "bonne farce" d'une candidature féminine aux élections
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......