LE DIRECT
Zone sur écoute

Grand entretien avec Peter Szendy

59 min
À retrouver dans l'émission

L'écoute, les tubes, l'apocalypse au cinéma, la ponctuation autant d'objets de recherche pour le philosophe Peter Szendy. Au fil de la conversation, les questionnements se développent, et les ponts entre les sujets apparaissent

Zone sur écoute
Zone sur écoute

Peter Szendy est philosophe. Il propose, à travers toute une série d’ouvrages, depuis une quinzaine d’années, une réflexion virtuose et vivace autour de questions apparemment très différentes : l’écoute (ce qui nous l’avait fait découvrir), les tubes, l’apocalypse au cinéma (!), la ponctuation… Ses recherches lui valent une renommée internationale grandissante.

Ce soir, à travers un long entretien illustré, on tente en sa compagnie des ponts entre ses différents objets d’études. Transmission du geste initial, profondeur historique, question de la finitude, réflexion en pulsations, densité et laisser-faire, recherche de la disponibilité et de l’inédit, place du corps dans la réception de l’œuvre… Il sera question de tout cela.

J'ai souvent pensé l'écoute comme une forme de ponctuation. Ecouter c'est avant tout marquer. En écoutant on ponctue, c'est comme si on plaçait sans cesse dans son esprit des points d'exclamation, des points d'interrogation, des points, des virgules, des traits d'union, des tirets...

Parmi les références citées : Melancholia de Lars von Trier, L’Homme qui en savait trop d’Alfred Hitchock, La Femme d’à côté de François Truffaut, et les morceaux Who else is there (Scanner), Jacques Derrida (Scritti Politti), Comme un bruit (Kat Onoma).

Je vois toujours l'écoute comme une stratification. Une stratification dans un sens très précis, lorsqu'on écoute quelque chose, quoi que ce soit, c'est jamais l'auditeur qui est face à un objet sonore qui se donne à entendre, mais il y a déjà toutes sortes d'autres écoutes qui sont là, inscrites dans la situation d'écoute. On est jamais seul face à ce qui se donne à entendre, il y a d'autres oreilles qui sont soit maquées, inscrites dans ce qu'on écoute, ou bien d'autres oreilles sont en nous

Bilbiographie indicative de Peter Szendy

Écoute : une histoire de nos oreilles, précédé de Ascoltando par Jean-Luc Nancy, Éditions de Minuit, 2001.

Machinations de Georges Aperghis, Ircam-L'Harmattan, 2001.

Membres fantômes : des corps musiciens, Minuit, 2002.

Wonderland : la musique, recto-verso (avec Georges Aperghis), Bayard, 2004.

Les prophéties du texte-Léviathan : lire selon Melville, Éditions de Minuit, 2004.

Béla Bartók, Écrits, traduction française et préface de Peter Szendy, Éditions Contrechamps, 2006.

Sur écoute : esthétique de l'espionnage, Éditions de Minuit, 2007.

Tubes : la philosophie dans le juke-box, Éditions de Minuit, 2008.

Kant chez les extraterrestres : philosofictions cosmopolitiques, Éditions de Minuit, 2011.

L'Apocalypse-cinéma : 2012 et autres fins du monde, Capricci, 2012.

À coups de points. La ponctuation comme expérience, Éditions de Minuit, 2013.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......