LE DIRECT

Sur la route… des déçus de la politique, en Picardie

53 min
À retrouver dans l'émission

11h30 au Café du centre à Flixecourt, 3 000 habitants, rue principale en ligne droite… Derrière, Amiens, devant, Abbeville. Le bar-tabac-PMU est quelque part entre l'opticien, et le magasin d'articles de sport d'occasion, juste avant la sortie de la ville… juste avant les grands bâtiments de brique rouge alignés comme une cité fantôme. Ci-gît Saint-Frères, l'ancien ogre textile de la vallée de la Nièvre, canonisé en 1981 quand l'usine met définitivement la clé sous la porte.

L'histoire de Saint-Frères c'est celle de Goodyear, de Delsey, de la Manufacture des sièges… C'est celle d'une industrie moribonde ici dans la Somme; d'entreprises qui décident de délocaliser pour produire moins cher, et de centaines de salariés remerciés, avec tout juste de quoi rédiger leur premier CV.

11h30 au Café du centre à Flixecourt... Sur le comptoir, la Une du journal montre un président de la République et une belle actrice blonde. Des cacahuètes pour l'apéritif…Un peu trop salées, un peu indigestes au moment où les camarades de chez Goodyear ont abandonné l'espoir de sauver leur usine et porté le combat sur des indemnités décentes.

Elles sont belles, les promesses ; elle est belle, la politique… nous ont dit celles et ceux que nous avons rencontrés cette semaine Sur la route… D'un lieu commun ils font un discours plus personnel, étayé de leurs illusions perdues et de leur intention de vote pour les municipales. Il est facile de dire qu'on s'abstiendra, moins d'avouer vouloir tester le Front national.

En plateau :

Sébastien Vignon , maître de conférences en science politique à l’Université de Picardie

François Ruffin , journaliste pour le journal d’enquête sociale Fakir.

11h30 au Café du centre, à Flixecourt...
11h30 au Café du centre, à Flixecourt... Crédits : Radio France
L'empire textile Saint-Frères a fait vivre la vallée de la Nièvre jusque dans les années 80.
L'empire textile Saint-Frères a fait vivre la vallée de la Nièvre jusque dans les années 80. Crédits : Radio France
Inauguration de la patinoire de Flixecourt, 3000 habitants, pour préserver le lien social d'après son maire communiste René Logn
Inauguration de la patinoire de Flixecourt, 3000 habitants, pour préserver le lien social d'après son maire communiste René Logn Crédits : Radio France
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......