LE DIRECT
Charlène Guérin et Stephanie Anne, deux des co-fondatrices des "Foulards noirs"

Sur la route... des "foulards noirs"

49 min
À retrouver dans l'émission

Elles portent un foulard sur la tête, comme le faisaient leurs grands-mères qui ne voulaient pas se salir les cheveux pendant la traite des vaches. Noir en signe de deuil. Elles, ne prennent pas part au travail de la ferme, car elles ont dû trouver un travail à l’extérieur...

Charlène Guérin et Stephanie Anne, deux des co-fondatrices des "Foulards noirs"
Charlène Guérin et Stephanie Anne, deux des co-fondatrices des "Foulards noirs" Crédits : Julie Gacon - Radio France

Elles portent un foulard sur la tête, comme le faisaient leurs grands-mères qui ne voulaient pas se salir les cheveux pendant la traite des vaches. Noir en signe de deuil. Elles, ne prennent pas part au travail de la ferme, car elles ont dû trouver un travail à l’extérieur pour assurer un salaire au foyer.

Ce sont des femmes d'agriculteurs du Bessin, dans le Calvados, et elles ont décidé de prendre la parole pour leurs taiseux de maris. Des mots plutôt que des actes – elles savent que les manifestations, les blocages, les « actions coup de poing » de leurs époux les ont rendus impopulaires, alors elles tentent autre chose, comme la cagnotte organisée par Christelle Leparquier, épouse de Stéphane Leparquier dont l'exploitation est en redressement judiciaire suite à un accident du travail. Plus globalement, elles évoquent à leur place les problèmes d'argent, les difficultés à maintenir leurs exploitations à flot, la peine à vivre, tout simplement.

En plateau: Deux « foulards noirs » : Charlène Guérin, dont le mari se reconvertit dans le bio cette semaine : « l’opération de la dernière chance ». Et Stéphanie Anne, agricultrice elle-même, installée avec son mari et son fils.

En reportage: portraits de Ludivine Lemonnier, co-fondatrice des « foulards noirs », sur l’exploitation de son mari à Magny-en-Bessin ; et Christelle Leparquier à Blosville (Manche), qui a lancé en début d'année un appel aux dons sur Internet pour sauver l'exploitation de son époux après que celui-ci a été victime d’un grave accident du travail.

Émission enregistrée le vendredi 16 décembre dans les studios de France bleu Basse Normandie à Caen.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......