LE DIRECT

Sur la route... du littoral aquitain

54 min
À retrouver dans l'émission

Chaque année, ses riverains le savent, le littoral aquitain recule d’un mètres ou deux, parfois trois, au rythme de l’érosion et du mouvement des sables.

Fin 2014, les experts du BRGM, Bureau de recherches géologiques et minières, ont publié des chiffres édifiants : cette année-là, le trait de côte a reculé de vingt … à quarante mètres, comme à Soulac en Gironde, où les 78 habitants d’un immeuble construit sur le front de mer, dans les années 60, ont dû être évacués. La faute à une succession de tempêtes qui a littéralement dégraissé la côte.

Quelques semaines après le dénouement des « procès Xynthia » et la condamnation de plusieurs élus pour leurs négligences, nous évaluerons le modèle du littoral aquitain, moins construit et urbanisé que celui de la Charente-maritime ou de la Vendée mais tout aussi exposé à l’avancée des mers.

En reportage :

  • Avec Jean-José Guichet , président du syndicat des co-propriétaires de l’immeuble le Signal à Soulac-sur-mer, évacué parce que sur le point de s’effondrer. L’érosion du littoral, progressive mais particulièrement rapide ces derniers mois, a dangereusement rapproché le bâtiment de la mer et la falaise dunaire sur lequel il repose est petit à petit grignotée par l’océan.

  • Sur la plage du Grand Crohot avec le surfeur Benbeach

  • Dans la forêt domaniale de Lege et Garonne avec Philippe Fougeras , responsable du Bassin d’Arcachon à l’Office national des forêts

En plateau : Guillemette Rolland, responsable Aquitaine du Conservatoire du Littoral et Renaud Lagrave, président du Groupement d’intérêt public littoral Aquitaine et vice-président PS de la région

En direct depuis France bleu Gironde à Bordeaux

Sur le littoral
Sur le littoral Crédits : J. Gacon - Radio France
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......