LE DIRECT
Derrière les cîmes enneigées: l'Italie.

Sur la route… du Lyon-Turin

48 min
À retrouver dans l'émission

Le grand projet (déjà bien entamé) de liaison ferroviaire pour le transport de marchandises pose la question de la confiance : comment ce projet a-t-il été imaginé ? Qui a été concerté ? Quels sont les véritables besoins, comment ont-ils été chiffrés ? Bref, qui croire ?...

Derrière les cîmes enneigées: l'Italie.
Derrière les cîmes enneigées: l'Italie. Crédits : Julie Gacon - Radio France

A peine nommé ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot a de quoi faire. Sur son nouveau bureau s’amoncellent déjà les courriers… Les opposants à de grands projets d’infrastructures n’ont pas perdu de temps, qu’il s’agisse de Notre-Dame des Landes, de l’autoroute A45 entre Lyon et St Etienne, ou de la vente cette semaine d’une partie du Bois Leduc dans la Meuse, à l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs.

Il est un autre projet qui devrait lui être rappelé assez vite à son bon et frais souvenir, un projet qui est d’ailleurs devenu chantier… et dont le coût le place assurément parmi les plus ambitieux: 26 milliards d’euros. Ce chantier, c’est celui du Lyon-Turin, liaison ferroviaire entre les deux métropoles pour le transport essentiellement de marchandises... L’idée étant de soulager les vallées alpines du trafic incessant de camions qui franchissent les Alpes, et laissent dans leur sillage une nuée de micro-particules.

Projet écologique, donc, pour ceux qui le défendent... Pas si simple. D’ailleurs, qu’en pense Nicolas Hulot ? Il ne s’est jamais très ouvertement prononcé sur la question mais avait un jour conseillé à Ségolène Royal, dit-on, de se méfier des fausses évidences.

Pour ou contre le Lyon-Turin, tous déplorent l'abandon du fret par rail en France. Ici à Chambery.
Pour ou contre le Lyon-Turin, tous déplorent l'abandon du fret par rail en France. Ici à Chambery. Crédits : Julie Gacon - Radio France

En reportage : Bernard Tournier, secrétaire du secteur CGT-Cheminots de Chambery, qui soutient le projet ; et Jean Martinetti, membre de l'Association pour le respect du site du Mont-Blanc qui, après s'être réjoui de la volonté de remettre les poids lourds sur les rails, a aujourd'hui l'impression de "s'être fait couillonné" (sic)

En plateau : Daniel Ibanez, lanceur d’alerte (notamment à travers Lyon-Turin, un projet à rejeter ?), auteur de Les réseaux déraillent (Timbuctu éd, 2015) ; et Jean-Pierre Vial, sénateur de Savoie.

Une émission enregistrée le Vendredi 19 mai à France bleu Lyon.

Bibliographie

bibliography

Paris-Lyon - Les réseaux déraillentTimbuctu éditions, 2015

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......