LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Blessures (2/4) : « Affaire Merah : Des paroles contre la barbarie »

54 min
À retrouver dans l'émission

> Retrouvez ci-dessous trois suppléments multimédia de Sébastien Lopoukhine, Jérôme Sandlarz et Manoushak Fashahi, à partir de photos d'Ulrich Lebeuf <<<
Un documentaire de Jérôme Sandlarz et Manoushak Fashahi

Latifa Ibn Ziaten se recueille sur le lieu où son fils a été tué
Latifa Ibn Ziaten se recueille sur le lieu où son fils a été tué Crédits : Radio France

C’est une mère face au destin et à la mort. Depuis les tueries de Toulouse et Montauban qui ont fait sept victimes, il y a un an, une mère est à la recherche de « quelque chose qui soulage le coeur, d’un peu de lumière ». C’est une femme qui refuse de se voir cantonnée au rôle de victime. Une femme qui reste debout.

Depuis la mort de son fils Imad, le premier militaire abattu par Mohamed Merah le 11 mars 2012, Latifa Ibn Ziaten a décidé de mener un combat contre l’indifférence et la barbarie en créant une association pour la jeunesse et la paix « si rien n’est fait pour venir en aide aux jeunes des quartiers, il y aura d’autres Mohamed Merah ! »

Imad Ibn Ziaten, Mohamed Merah, deux jeunes de parents immigrés, l’un victime, l’autre bourreau, l’un engagé au service de la France, l’autre décidé à y semer la terreur. Un paradoxe qui interpelle encore et toujours cette mère d’origine marocaine, arrivée à l’âge de 17 ans en France.

Comment faire de ses enfants des Français à part entière sans rompre avec ses origines ? Comment vivre sa religion tout en respectant les principes de la laïcité ? Autant de questions auxquelles se confrontent Latifa Ibn Ziaten, la musulmane et Pierre Lasry, le président des parents d’élèves de l’école juive Ozar Hatorah à Toulouse qui ont voulu se rencontrer.

Ce documentaire offre une autre lecture de ce drame collectif qui a ébranlé la France toute entière. Jérôme Sandlarz et Manoushak Fashahi ont accompagné Latifa Ibn Ziaten dans son combat quotidien, seule ou avec d’autres mères, ont aussi donné la parole à Abdelghani, l’aîné des frères Merah, et Mohamed Sifaoui, journaliste spécialiste des réseaux terroristes pour retracer l’itinéraire de Mohamed, de la petite enfance jusqu’aux meurtres de 2012.

C’est un hommage à ces mères, à ces femmes, qui ont décidé d’entrer en résistance face à la violence.

Avec :

Latifa Ibn Ziaten ,

Abdelghani Merah ,

Mohamed Sifaoui , journaliste spécialiste des réseaux terroristes,

Pierre Lasry , président des parents d’élèves de l’école juive Ozar Hatorah à Toulouse,

Quelques mères du quartier des Minimes à Toulouse.

Production : Jérôme Sandlarz

Réalisation : Manoushak Fashahi

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......