LE DIRECT

Blessures (4/4) : « Portraits croisés d’une jeunesse au travail »

54 min
À retrouver dans l'émission

> Retrouvez ici le webdocumentaire "A l'heure de la pause" de Stéphane Le Gall Viliker proposé par LeMonde.fr et Agat Films & Cie <<<

bandeau pause
bandeau pause Crédits : lopoukhine - Radio France

Un documentaire d'Elsa Delachair et Christine Robert

Cute outside, angry inside
Cute outside, angry inside

En 2012, lors de sa campagne puis de son élection, François Hollande a déclaré : « Notre jeunesse est sacrifiée et devra faire face, si rien n’est fait, à un environnement dégradé, des retraites non financées, une dette considérable. […] Je veux remettre l’éducation et la jeunesse au cœur de l’action publique ».

« J’ignore tout ce que cela signifie.

Ce documentaire concerne une jeunesse, que j’aime et connais bien puisque les portraits sont ceux de gens qui me sont proches. Je veux les raconter pour tous ces moments d’humanité discrète qui existent dans nos discussions. Transcrire ce que seule l’intimité permet, contre la neutralité et la distance. Témoigner de ce que nous nous disons, contre nos hiérarchies, lorsque, parfois, le soir, en sortant du travail, on se demande si on y retournera le lendemain. C’est une jeunesse dépossédée de ses outils de création, de sa difficulté à se créer elle-même, et à se fédérer.

Je ne prétends pas peindre autre chose qu’un tableau. Encore que… L’infime détail d’une immense toile brute. Je sais que chacun d’entre eux ne représente qu’une minuscule partie de la jeunesse de notre époque. Qu’elle a surtout été, pour une large partie, choyée par des milieux culturels ou familiaux que l’on dirait favorisés. Qu’elle a pu en grande partie choisir et le métier qu’elle pratique et le discours qu’il induit. C’est justement pour ces raisons que leur témoignage me semble saisissant : du choix naît un autre discours que celui qui ne serait lié qu’à un impératif de survie économique. Il faut bien vivre , oui, mais de quoi ?

En creux, une autre ligne se perçoit : le portrait d’une jeunesse qui devient adulte, qui raconte au travers de ses rêves et d’une réalité qui les rattrape ce passage parfois long, parfois simple, parfois douloureux. Au-dessus du travail ou de l’engagement se détache une certaine idée du seuil. Franchi, par la force des choses et du temps qui passe, l’impérieuse nécessité à se situer quelque part dans le monde.

Je m’attèle à ce projet parce que j’ai l’âge de le faire, que je n’ai aucun autre intérêt que celui suscité par mon propre désir. Aussi parce que tout ce que j’ai lu sur la question me déplaît, me révolte, et que je pense qu’il est grand temps de laisser les concernés s’exprimer.

Je le fais, après mai 2012, après mai 1981.

Je le fais, pour avoir des réponses à nos questions. »

Elsa Delachair

Production : Elsa Delachair

Réalisation : Christine Robert

Prise de son : Julien Bourdais

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......