LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Champ libre (1/4) : « L'espace entre les barreaux, lettres d'une persane »

57 min
À retrouver dans l'émission

Un documentaire de Bahar Makooi et Marie-Laure Ciboulet

A l'occasion de la Journée Spéciale Iran

Jila et Bahman
Jila et Bahman

Que se passe-t-il en Iran depuis les élections présidentielles de juin 2009 ? Pourquoi n'entend-on pas de voix dissidentes ? A la veille des élections présidentielles du 14 juin 2013, Sur les Docks fournit un élément de réponse en diffusant dans un documentaire les lettres d'amour de deux prisonniers iraniens.

Jila Baniyaghoob et Bahman Ahmadi-Amouee sont deux journalistes engagés dans lutte pour les droits des femmes iraniennes. Jila a reçu le prix du Courage en journalisme décerné par l'International Women's Media Foundation . En tant que journaliste économique, Bahman a critiqué dans ses écrits la gestion de la rente pétrolière par l’administration Ahmadinejad.

Emprisonné au lendemain des manifestations de juin 2009, le couple vit séparément depuis quatre ans. Quatre années que Bahman a passé en prison, tandis que Jila a pu sortir un temps. Actuellement c'est elle qui se trouve derrière les murs de la prison de Evine. Elle purge une peine d'un an et 30 années d'interdiction d'exercice de son métier. Durant ces quatre dernières années, Jila et Bahman sont parvenus à exfiltrer des lettres de leurs prisons respectives pour maintenir le lien et ne pas perdre espoir. Dans ce pays où la morale religieuse impose un tabou vis-à-vis de l'intime, ce geste est avant-gardiste. Jila et Bahman ont été les premiers à oser afficher leurs sentiments amoureux avec pudeur mais sans complexe. Ils ont ouvert la voie.

Ces quatre années de correspondance en disent long sur l'ambiance pesante qui règne en Iran depuis la réélection de Mahmoud Ahmadinejad en 2009, mais aussi sur la force de la relation entre Jila et Bahman, le combat qui les unit et l'austérité de l'univers carcéral iranien.

Rythmé par la lecture des lettres de Jila et Bahman, lues par des comédiens en français et en persan, leur langue d'origine, le documentaire donne aussi la parole à des témoins privilégiés, tels l'ex-otage française Clotilde Reiss ou l'auteur iranien de bande dessinée Mana Neyestani .

Lettres lues par : Emmanuelle Walker, Lida Parchami, William Albors, Arash Naimian.

Arrangement musical de Arash Naimian.

Production : Bahar Makooi

Réalisation : Marie-Laure Ciboulet

Prise de son : Jean-Pierre Pernel, Olivier Dupré, Bernard Lagnel

Mixage : Pierrick Charles

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......