LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Champ libre (4/4) : « A la Paillade : Le bled »

53 min
À retrouver dans l'émission

Un documentaire de Stéphane Bonnefoi et Christine Diger - Rediffusion du 16 février 2010

Le sud du quartier de la Mosson (Tour d'Assas)
Le sud du quartier de la Mosson (Tour d'Assas)

"Durant les mois de novembre et décembre 2009, je suis allé m’installer chez des habitants du quartier de La Paillade à Montpellier, une Zone Urbaine Sensible née à la fin des années 60 et peuplée de 22 000 habitants. Au fil des vagues d’immigrations et des crises économiques successives, l’ancienne cité dortoir s’est peu à peu imposée en un lieu de vie d’une extrême densité et riche en strates. C’est ainsi qu’à la marge de la cité de Montpellier comme de la société, La Paillade s’est forgée une culture et des traditions propres, un mode de vie singulier.Au cœur de ce projet, le désir de recueillir la parole brute et intime d’habitants d’un grand quartier populaire, dont l’humanité est bien souvent ignorée, voire court-circuitée à des fins médiatiques ou politiques.Aussi méfiants que pudiques, peu enclins à se raconter, les Pailladins se montrent volubiles une fois la confiance gagnée. Aussi, succomber à la faconde toute méditerranéenne de ses acteurs privés de scène est un grand bonheur, pour ne pas dire une ivresse, mais à vivre la tête froide…« A la Paillade » (« Où logent les domestiques », nous apprend le dictionnaire) dresse en quatre volets et par la voix même de ses habitants, un portrait vivant, forcément subjectif, d’un quartier ô combien sonore où cohabitent à l’extrême le rire avec le grave. Stéphane Bonnefoi

A Montpellier, la tour d’Assas domine La Paillade du haut de ses 80 mètres. Elle s’impose comme l’emblème d’un quartier dominé par une population d’origine marocaine.

Dans un contexte de paupérisation de sa population et de stigmatisation de l’islam, le quartier glisse vers une pratique religieuse ostentatoire qui tend à régir la vie sociale du quartier. En témoignent le développement du port du voile, la pratique de l’arabe à l’école ou l’éclipse des femmes, qui n’apparaissent que le matin autour du marché et à la sortie des écoles.

Fatima , musulmane, évoque la lecture régressive qui est faite de l’islam dans le quartier, et parle d’instrumentalisation sous couvert de religion. Rachid , qui a vécu longtemps sans papiers avant de rencontrer sa femme Nora , souhaite quitter La Paillade afin que ses enfants ne reproduisent pas des traditions héritées du bled, qu’il juge archaïques. Nora, qui se refuse à porter le voile « pour l’instant », évoque ces groupes de femmes qui se réunissent pour parler religion. Elle témoigne également de l’existence de « cours privés » où l’on apprend l’islam aux enfants sous couvert d’apprentissage de la langue arabe. Le témoignage de Nora en dit long sur l’activisme religieux qui règne dans le quartier, sous la houlette de l’imam de la grande mosquée de Montpellier, construite à La Paillade.

Visite et état des lieux en 2010 avec Lhacen , gardien de ce phare rebaptisé Ouarzazate, après avoir été anciennement surnommé l’ONU…

Avec :

Mohammed Khattabi , imam de la mosquée de Montpellier,

Rachid et Nora , Fatima, Mireille, Gaswani et Mohammed , habitants de la Paillade,

Lhacen , gardien de la tour d’Assas.

Production : Stéphane Bonnefoi

Réalisation : Christine Diger

La première partie du documentaire de Stéphane Bonnefoi, "À la Paillade", sera diffusée dans le quartier de la Paillade, dans l'espace public, à l'occasion de la 6ème édition de la ZAT - Zone Artistique Temporaire les 13 et 14 avril 2013. La ZAT propose plus de 100 rendez-vous artistiques dans l'espace public, gratuits, pour explorer la ville autrement. La ZAT est un projet de la Ville de Montpellier.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......