LE DIRECT

Collection Particulière : A toi, demain

53 min
À retrouver dans l'émission

Le goût des autres : Documentaire francophone en partenariat avec la RTBF dans le cadre de l’UER

Réalisation & prise de son : Eric Smeesters Montage : Hervé Brindel, Luc Plantier Stagiaire montage : Marianne Amaré Mixage : Laszlo Umbreit

A toi, demain
A toi, demain

Un père conduit sa fille à l’école. Elle lui demande si on peut ne pas travailler. Il décide de suivre sa question, de la soumettre à l’entourage en commençant par son institutrice. Peu à peu, de l’éducateur à la conductrice du tram qu’elle prend tous les matins en passant par les voisins, la question évolue. Le père, lui, fait le lien, interroge et s’interroge. Qu’est-ce que le salaire ? Et si on le déconnectait de l’emploi ? Pourquoi cela semble-t-il une utopie ? Effort et mérite sont au cœur de la religion du travail mais les résistances au changement ne sont pas là où l’on pense…

« En amont… »

Un matin de 2012, me voilà subitement privé de ce qui, dans les faits, constitue une part de mon salaire de réalisateur, en l’occurrence le chômage d’artiste, le « statut d’artiste » comme on dit en Belgique. Passé la surprise, ayant contesté la décision de l’administration, j’ai voulu questionner cet étrange salaire, qui peut aussi se voir comme l’anticipation de quelque chose à inventer.

Comme tant d’autres dans le métier, je vivais quotidiennement la distinction entre le travail et l’emploi… sans vraiment la comprendre. Ce n’est qu’en entreprenant ce documentaire que j’ai commencé à ouvrir les yeux sur ce qu’implique cette « nuance » et toutes les déconnexions qu’elle rend possible.

Cela m’a passionné j’avais l’impression d’avoir reçu une clé pour rouvrir l’horizon…

Mais ce genre de voyage ne se fait pas seul. La force d’une idée neuve, aussi pertinente soit-elle, se mesure à sa capacité de réappropriation. La question de départ était simple : Pourquoi résistons-nous à dépasser un système économique jugé injuste par la plupart d’entre nous alors que des propositions alternatives existent ? Il s’agissait donc d’explorer nos lieux communs pour ouvrir une brèche dans la pensée dominante actuelle. L’enjeu est d’allumer des étincelles de curiosités hors des cénacles. A nous maintenant de réfléchir et d’inventer l’avenir.

Production : L’image en moins Avec le soutien du FACR

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......