LE DIRECT

Derrière le miroir (1/4) : "Claudius de Cap Blanc"

53 min
À retrouver dans l'émission

Un documentaire de Sophie Bocquillon et Jean-Claude Loiseau

Claudius de Cap Blanc
Claudius de Cap Blanc Crédits : Radio France

Collection de judas portatifs, distributeur de démocratie, sèche-larmes à air pulsé, machine à creuser les déficits, bicyclettes folles en bois (qui fonctionnent), marteau à frapper d’impuissance… Tout cela est au Mas d’Azil dans l’Ariège, dans un musée qui ne ressemble à aucun autre : l’Affabusloscope. C’est dans ce lieu, où l’on fabriquait autrefois des meubles, que l’artiste Claudius de Cap Blanc a un jour posé son sac de faiseur de tour du monde pour vivre et créer, deux verbes qui pour lui veulent dire la même chose. Au fil des années, il a planté sur les 1 500 m2 de ce gigantesque cabinet de curiosités les objets fous nés de ses seules mains et de son imagination.

On y découvre aussi l’histoire des Pankous, une peuplade attachante et raffinée, dotée de son propre alphabet, découverte en 1927 par l’ethnologue J. B. Pauchard car Claudius n’est pas tant un artiste à l’humour bien trempé qu’un « affabuliste » qui en tant que tel réinvente l’histoire, ou plutôt en comble les béances avec poésie et élégance.

Il y a 5 ans, désireux de mettre sa créativité hors des murs, il a commencé à s’intéresser au signe de l’ère paléolithique de la vulve, qu’il grave partout dans la montagne. Sa démarche a déclenché les foudres des arpenteurs de GR, le dépôt de plusieurs plaintes contre lui et la radiation de l’Office du Tourisme local. Elle lui a aussi valu le soutien de nombreux défenseurs de la liberté d’expression et la mise en place d’une pétition demandant la réintégration de l’Affabuloscope au rang des sites culturels ariégeois.

Aujourd’hui, l’agitation née de cette mise au ban de l’Affabuloscope est retombée et Claudius poursuit ce chemin créateur auquel il ne peut échapper. Rencontre avec un homme qui se complait à réinventer l’histoire du monde.

Production : Sophie Bocquillon

Réalisation : Jean-Claude Loiseau

Prise de son : Yann Fressy

Crédits Vidéo : Frédéric Joli

A NE PAS MANQUER SUR FRANCE CULTURE :

"Varengeville décode l'écorce" d'Hélène Combis-Schlumberger

Le Webdocumentaire "Souvenons-nous du Joola"

À venir dans ... secondes ...par......