LE DIRECT
Afin de protester contre l'attitude répressive de la police à leur égard, une soixantaine de prostituées lyonnaises occupent le 02 juin 1975 l'église Saint Nizier à Lyon

La révolte des prostituées de Saint-Nizier

52 min
À retrouver dans l'émission

Le 2 juin 1975, à Lyon, une centaine de prostituées interpelle l'opinion publique pour dénoncer l'incessant harcèlement policier qu'elles subissent. Cet événement au fort retentissement médiatique marqua en son temps un tournant dans l'organisation "des travailleuses du sexe".

Afin de protester contre l'attitude répressive de la police à leur égard, une soixantaine de prostituées lyonnaises occupent le 02 juin 1975 l'église Saint Nizier à Lyon
Afin de protester contre l'attitude répressive de la police à leur égard, une soixantaine de prostituées lyonnaises occupent le 02 juin 1975 l'église Saint Nizier à Lyon Crédits : AFP

En juin 1975, plusieurs centaines de travailleuses du sexe ont occupé des églises catholiques à travers toute la France pendant huit jours. Une bannière avait été suspendue au clocher gothique de l’Eglise Saint Nizier à Lyon où tout a commencé. La bannière proclamait : "Nos enfants ne veulent pas que leurs mères aillent en prison". Les femmes protestaient contre le harcèlement de la police, la fermeture des "hôtels" où elles travaillaient et une série de meurtres brutaux non résolus de prostituées.

C'est la première fois qu’une « grève » des travailleuses du sexe eut une répercussion mondiale dans les médias. Le 2 juin est célébré dans le monde entier comme étant la Journée Internationale des Prostituées et la grève marque le début du mouvement contemporain des droits des travailleuses du sexe.

La réalisatrice de ce documentaire, Eurydice Aroney, eut vent de l’histoire de cette grève dans les années 1980, alors qu’elle était une jeune activiste et distribuait des préservatifs dans les maisons closes et dans les rues de Sydney. Avec ce documentaire, elle remonte le temps avec l’aide des occupants de l’église de l’époque, y compris le prêtre catholique qui risqua sa réputation pour apporter son soutien à ces femmes.

Le documentaire s’appuie sur des archives, dont l’autobiographie de l’une des organisatrices de la grève, et des enregistrements des bulletins d’informations-radio quotidiens dans les villes ou les grèves eurent lieu.

Dans le cadre de l’appel à projets Du coté des ondes , une coproduction RTBF-France Culture avec le soutien de l’université de Sidney

Un documentaire d’Eurydice Aroney et Julie Beressi

Prise de son : Pierre Devalet (RTBF) et Alain Joubert (France Culture)

Avec :

Alexis Caraco

Père Louis Blanc

*Maria de Lourdes *

Lilian Mathieu, Directeur de recherche au CNRS (Centre Max Weber, ENS Lyon)

Des bénévoles de l’Eglise Saint Nizier

Texte deBarbara and Christine de Coninck La partagée (Editions de Minuit) lu par Juliette Roudet

Extraits du documentaire Les Prostituées de Lyon parlent , par Carole Roussopoulos (1975)

Archives INA avec l’aide de Sabine Dahuron

Musique originale Stuart Brown , à la clarinette Elena Jeffries

Avec le concours d’Alexis Caraco, Nicole Gooch, Albert Lecoanet, Tom Morton

Et la contribution exceptionnelle de Kaye Mortley

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......