LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le corps (3/4) : « Guérisseurs et médecins : primum non nocere »

56 min
À retrouver dans l'émission

Un documentaire de Clotilde de Gastines et Rafik Zénine

Jacques Lustik, guérisseur
Jacques Lustik, guérisseur Crédits : Radio France

Magnétiseurs, barreurs de feu ou rebouteux, ils soignent l’eczéma, les verrues, les brûlures, ou encore les entorses et les torticolis. Ils soulagent même la douleur chronique. Parfois, ils interviennent à l’hôpital, dans les services de grands brûlés et de cancérologie, pour barrer le feu en soins palliatifs, pour accompagner les mourants. Deux tiers des Français ont déjà consulté un guérisseur ils sont près de 5 000 à exercer dans nos villes et nos campagnes.

Alors qu’au Royaume-Uni ou en Allemagne, ces pratiques anciennes sont réglementées, en France, le cadre reste flou rejetées ou tolérées par la médecine scientifique, les interventions à l’hôpital sont ponctuelles et largement taboues. Officiellement, les guérisseurs n’ont pas le droit d’exercer, sous peine d’être condamnés pour « exercice illégal de la médecine ».

Les guérisseurs « sérieux » sont les premiers à se plaindre du trop grand nombre de charlatans. Pour lutter contre les dérives sectaires, ils souhaitent que le cadre légal évolue. Médecine allopathique et médecines naturelles peuvent-elles se réconcilier autour de ce principe du serment d’Hippocrate : « primum non nocere », d’abord ne pas nuire ?

Avec :

Jacques Lustik, infirmier à la retraite, magnétiseur

Jacky Fourrier,

Michelle , guérisseuse et Gérard Ostermann , médecin interniste psychothérapeute,

Isabelle Célestin-Lhopiteau , psychologue, hypnothérapeute au centre antidouleur de Kremlin Bicêtre à Paris, fondatrice de l’association « thérapies d’ici et d’ailleurs »

Brigitte Grimm-Laforest , présidente du GNOMA, Groupement National pour l'Organisation des Médecines alternatives

Production : Clotilde de Gastines

Réalisation : Rafik Zénine

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......