LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

« Réformés définitivement »

53 min
À retrouver dans l'émission

Un documentaire d'Olivier Chaumelle et Guillaume Baldy

Le brave soldat Chaumelle la veille de son incorporation, et un mois avant sa réforme définitive.
Le brave soldat Chaumelle la veille de son incorporation, et un mois avant sa réforme définitive. Crédits : Radio France

Quand on a supprimé la conscription en France, en 2001, la plupart des jeunes de sexe masculin se sont sentis grandement soulagés. Auparavant, des millions de jeunes Français ont connu le service militaire obligatoire. Cela restait généralement une (longue) formalité dont on revenait muni du permis poids-lourds, d’une brochette de copains de régiment, et d’une addiction au tabac et à la mauvaise bière. Une initiation, en quelque sorte.

Pour d’autres, c’était une épreuve, voire un traumatisme. Pour un assez grand nombre, il était tout simplement impensable de passer dix-huit mois, puis douze, puis dix mois sur la fin, à obéir à des sous-officiers hargneux et à compter les jours.

Il y avait l’exemption aux trois jours, mais elle n’était pas acquise. Il y avait l’objection de conscience, mais il fallait faire le double du temps. Le dernier recours était la réforme.

Dans ce cas de figure, le jeune conscrit était incorporé, puis évincé de l’armée après un temps plus ou moins long d’observation, et pour tel ou tel motif qu’il ne connaissait pas toujours.

C’était une aventure périlleuse pour le jeune appelé – pour la bonne raison qu’il n’avait aucune notion du fonctionnement de la machine militaire, qui se gardait bien de divulguer ses critères. Il s’agissait de jouer un jeu dont on ne connaissait pas les règles, et qui comportait de gros risques. Alors le jeune troufion inventait une histoire ou, plus efficace, exagérait sa vraie histoire, dans l’espoir que l’armée finisse par se séparer de lui. Le temps nécessaire à l’opération était une inconnue totale, et la méthode à employer également.

Voici les récits de cinq expériences militaires écourtées, depuis la guerre d’Algérie jusqu’à la fin des années 1990. Ces histoires ont parfois un aspect cocasse ou absurde, mais elles comprennent toutes une part accentuée de tragédie et d'angoisse.

Patrick Clervoy , psychiatre militaire, livre des éléments pour comprendre les préoccupations, les réactions et le fonctionnement de l’institution militaire en cette matière.

Avec :

François-Xavier , P4 ; Yann Hegann , P4 ; Michaël , P4 ; Max , P4 ; Christophe , Y4 ; et Patrick Clervoy , médecin-chef des services, professeur à l’École du Val-de-Grâce.

Production : Olivier Chaumelle

Réalisation : Guillaume Baldy

Prise de son : Didier Sudres

Mixage : Alain Joubert

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......