LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Au cœur de la recherche (1/4) : "On n’est pas des petits pois !" (Rediffusion)

52 min
À retrouver dans l'émission

Un documentaire d'Olivier Chaumelle et Jean-Philippe Navarre - Rediffusion de l’émission du 10 octobre 2007

Caryotype de Jojo, fils de son père
Caryotype de Jojo, fils de son père Crédits : Radio France
Caryotype de Jojo, fils de son père Il y a un héritage qu’il nous est impossible de refuser : l’héritage génétique. Il est autrement nommé hérédité. On ne peut faire autrement que de le prendre tel qu’il est, sans changer une virgule à l’acte, que ça nous convienne ou non.Les organismes vivants ont pour caractéristique de se reproduire. Il y a deux types de reproductions : sexuée ou non. La reproduction asexuée est réservée aux êtres “inférieurs”. Elle transmet intégralement et à l’identique les caractères génétiques, à quelques mutations près, nécessaires aux besoins de l’évolution. Dès qu’il y a deux parents, le rejeton n’est conforme ni à l’un ni à l’autre, parce qu’il incorpore des caractères des deux provenances, et que le mélange s’effectue par une double loterie : la méiose (qui préside à la formation des gamètes, par division en deux d’une cellule germinale) et la fécondation (qui met en présence les chromosomes homologues).La génétique nous réserve bien des surprises, et c’est notamment par l’étude de ses ratages (trisomie, phénylcétonurie, mucoviscidose...) qu’on a fini par en comprendre les mécanismes si subtils.Notre époque moderne et perverse a tendance à s’interroger sur ce qui serait acquis, sur ce qui serait inné.C’est encore plus compliqué qu’il n’y paraît : on sait que des critères environnementaux, ou même culturels, retentissent sur des phénomènes aussi complexes que l’expression des gènes. Le milieu a un rôle dans la réalisation de beaucoup de caractères génétiques !Avec :**Bertrand Jordan** , biologiste moléculaire ;**Axel Kahn** , directeur de l'Institut Cochin, directeur de recherche à l'INSERM ;**Michel Morange** , directeur du Centre Cavailles d’Histoire et de Philosophie des Sciences de l'ENS ;**Daniel Vaiman** , directeur de recherche à l’Institut Cochin. Avec des archives de la voix de **François Jacob** , Professeur honoraire au Collège de France, Prix Nobel 1965.Production: **Olivier Chaumelle** Réalisation : **Jean-Philippe Navarre**
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......